Démocratie sanitaire : le rapport Compagnon veut donner un statut aux représentants des usagers

Démocratie sanitaire : le rapport Compagnon veut donner un statut aux représentants des usagers

17.02.2014
  • Rapport compagnon

    Démocratie sanitaire : le rapport Compagnon veut donner un statut aux représentants des usagers

Dans un rapport rendu vendredi 14 février à la ministre de la Santé, Claire Compagnon propose une dizaine de recommandations pour passer à « l’an II de la démocratie sanitaire » et accorder un statut aux représentants des patients.

Fruit de plus d’une centaine d’auditions et d’un travail critique sur la littérature, ce document de près de 260 pages retrace l’évolution de la place des usagers dans le système de santé ces vingt dernières années, marquées notamment par la loi du 4 mars 2002.

Malgré des avancées, le bilan reste mitigé : « La loi n’a pas encore profondément modifié les comportements des professionnels de santé mais également ceux des pouvoirs publics et des institutions », écrit Claire Compagnon. L’ancienne directrice des actions de lutte de la Ligue nationale contre le cancer en appelle à une profonde rénovation pour que la participation des usagers aille désormais au-delà de la simple information ou concertation.

Indemnisation, formation, protection

Claire Compagnon demande la reconnaissance d’un statut des représentants des patients. « Les représentants des usagers ne sont pas des bénévoles comme les autres », argumente-t-elle. Ils devraient bénéficier d’un mécanisme d’indemnisation mis en œuvre par la Haute Autorité de santé en cas de perte de revenu, de la protection juridique s’ils se font lanceurs d’alerte, et de formations.

Claire Compagnon propose de rendre obligatoire la concertation des usagers dans les établissements sanitaires et médico-sociaux, et à terme dans les instances d’élaboration des politiques de santé. Concrètement, les usagers devraient avoir une place plus importante dans les lieux de décision, à savoir dans les commissions des usagers dans les établissements (où ils seraient un élément de la légalité des décisions), au niveau du territoire dans les conseils locaux de santé, et au niveau national, dans les agences sanitaires. Les plus vulnérables devraient aussi être impliqués, éventuellement dans le cadre d’un binôme avec un passeur ou un médiateur.

Marisol Touraine annoncera en avril prochain les mesures qu’elle retiendra de ce rapport lors de la synthèse des débats régionaux de la Stratégie nationale de santé.

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 15 Commentaires
 
T Médecin ou Interne 23.02.2014 à 08h14

« Anastasie ! Oú sont passés les commentaires? »

Répondre
 
19.02.2014 à 16h57

« Ah, ils avancent pour l’après fonte de 2016 ! C'est bien le nom l’an II de la démocratie sanitaire ! On se croirait 300 ans en ARRIÈRE!
quand est ce que l'on coupe les têtes ! »

Répondre
 
18.02.2014 à 07h53

« Les représentants des usagers sont formés par l'ARS et payés sur le budget du CISS ( 4.5 millions de l’Etat) . Son ex-président, Mr SAOUT, a insulté les médecins, les a traités de voleurs et de ven Lire la suite

Répondre
 
18.02.2014 à 12h58

« Faux : les représentants des usagers ne sont pas formés par l'ARS.
Faux : les 23 CISS régionaux recoivent une partie de leur budget sur une ligne fléchée "démocratie sanitaire" des FIR régionaux.
U Lire la suite

Répondre
 
T Médecin ou Interne 17.02.2014 à 23h32

« Ne payons plus les professionnels, payons les bénévoles non professionnels.
Mais ils seront quoi? Des non professionnels non bénévoles ? Des non-non !
Rien, quoi! Donc tout dans cette insanité plou Lire la suite

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 17.02.2014 à 23h07

« Ces craintes sont-elles justifiées?
Si oui, c'est le résultat d'une incapacité totale des médecins a soutenir leur position éthique certes, mais aussi dans le rapport de force avec les pouvoirs publ Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 8

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 5

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter