La campagne de vaccination antigrippale est prolongée d’un mois

La campagne de vaccination antigrippale est prolongée d’un mois

31.01.2014
  • 1391186192493872_IMG_121567_HR.jpg

L’Assurance-maladie et la Direction générale de la santé prolongent la durée de validité des bons de prise en charge du vaccin antigrippal jusqu’au 28 février 2014, qui marquera la fin de la campagne de vaccination. Celle-ci concerne chaque année plus de 10 millions de personnes qui peuvent bénéficier de la prise en charge à 100 % du vaccin : les plus de 65 ans, les malades chroniques, les femmes enceintes, les personnes obèses avec un IMC égal ou supérieur à 40.

Début d’épidémie

La décision des autorités fait suite au constat d’une accentuation de l’activité grippale en France métropolitaine, alors que le pic épidémique devrait être observé d’ici à 3 semaines. « La vaccination antigrippale ne doit donc plus être retardée, il est encore temps de se faire vacciner », scandent les autorités.

Selon le dernier bulletin hebdomadaire de l’Institut national de veille sanitaire daté du 29 janvier, 91 cas graves de grippe ont été admis en réanimation depuis le 1er novembre 2013, 8 sont décédés, soit une létalité de 9 %. Les patients étaient majoritairement des adultes, avec des facteurs de risque, non vaccinés et infectés par un virus A, très majoritaire en population générale. Si l’InVS indique que le nombre d’hospitalisations est en baisse en semaine 4, il nuance le constat en appelant à une consolidation des données, et souligne l’augmentation de l’ensemble des indicateurs de l’activité grippale.

Les effectifs de passage aux urgences sont par ailleurs en nette augmentation, notamment pour les enfants de moins de 15 ans.

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
04.02.2014 à 09h32

« Euh... Personnellement, j'observe exactement l'inverse...
En revanche, les statistiques de l'année dernière montraient clairement que les professionnels de santé en première ligne de la vaccination Lire la suite

Répondre
 
01.02.2014 à 08h40

« Sauf la première injection, le vaccin est confié aux infirmiers, qui le déconseillent souvent aux patients ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 11

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter