Nutrition : information et sport pour réduire les inégalités sociales

Nutrition : information et sport pour réduire les inégalités sociales

29.01.2014
  • 1391010786493118_IMG_121360_HR.jpg

Les professeurs Serge Hercberg et Arnaud Basdevant ont rendu ce mardi 28 janvier un rapport en deux volets à la ministre de la Santé Marisol Touraine pour relancer la politique nutritionnelle, formalisée dans le Programme national nutrition santé (PNNS, lancé en 2001) et le Plan obésité (PO, 2010-2013). Le rapport préconise d’ailleurs de pérenniser le PNNS et le PO en les intégrant dans les priorités de santé publique de la Stratégie nationale de santé.

Plus que jamais, la prévention est le maître mot et représente le cœur du premier rapport, signé par le président du PNNS, le Pr Hercberg. Parce que la nutrition constitue un déterminant majeur de la santé et notamment des pathologies chroniques, tout l’enjeu est la réduction des inégalités sociales, encore lointaine malgré les actions mises en œuvre. Aussi les auteurs recommandent-ils de concentrer les efforts sur l’égalité en terme d’accès à l’offre alimentaire, d’activité physique, et de soins.

Un score nutritionnel pour la qualité

L’amélioration de l’information nutritionnelle est plébiscitée. Elle pourrait passer par la mise en place d’une échelle de qualité nutritionnelle affichée sur la face de l’emballage des produits alimentaires, qui reposerait sur le calcul d’un score nutritionnel. Le système, déjà en cours en Grande-Bretagne, permet de comparer simplement la qualité nutritionnelle d’aliments de familles différentes, mais aussi de même famille, ou les mêmes aliments, mais proposés par des marques différentes.

Le rapport recommande en outre la régulation de la publicité en fonction de la qualité nutritionnelle des aliments. À savoir réduire la pression marketing sur les produits gras, sucrés, et salés, et favoriser la promotion d’aliments sains.

Concrètement, les scores nutritionnels devront être communiqués dans les publicités quels que soient leurs supports et seuls les aliments ayant un score satisfaisant pourront passer à la télévision en journée ou sur Internet. La publicité pour les compléments et suppléments nutritionnels et les produits de régime amaigrissant sera interdite.

La fiscalité devrait aussi participer à la promotion des aliments dotés d’un bon score qui bénéficieraient d’une réduction de la TVA, tandis que les produits mal notés seraient davantage taxés.

Cibler les plus fragiles

Le rapport liste une dizaine de mesures destinées à influencer l’état nutritionnel des populations défavorisées, à commencer par l’amélioration de l’accès au sport, grâce à des mesures financières incitatives ou la création de tickets sport et fruits et légumes.

Pour lutter contre la « malbouffe », l’instauration de fontaines d’eau réfrigérée à proximité des distributeurs automatiques et dans les lieux publics, l’amélioration de la qualité de l’offre alimentaire de ces distributeurs, et la réglementation de la teneur en sel et en fibres du pain sont suggérés.

Enfin pour faire changer les représentations sur le corps, le rapport incite à promouvoir la diversité dans la mode avec interdiction des retouches sur les photos de mannequins, et pénalisation de la discrimination contre les obèses.

Coline Garré
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
30.01.2014 à 19h06

« Ça fait depuis 1997 que nos grands professeurs s'évertuent à nous culpabiliser de la mauvaise alimentation de nos patients! Comme s'ils n'étaient pas informés, les pauvres ! et comme s'il devait suf Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 7

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter