Faux stress post-traumatiques pour une vaste escroquerie après les attentats du 11 septembre

Faux stress post-traumatiques pour une vaste escroquerie après les attentats du 11 septembre

09.01.2014
  • 1389276921486972_IMG_119755_HR.jpg

Cent six personnes, dont 80 anciens policiers et pompiers new-yorkais ont été inculpés mardi 7 janvier pour une vaste fraude à la pension d’invalidité après les attentats du 11 septembre 2001. Ces personnes avaient prétendu après les attentats, être incapables de travailler, évoquant des troubles psychiques - dépression et stress post-traumatique - pour toucher une pension d’invalidité à laquelle ils n’avaient pas droit.

Selon l’acte d’accusation, elles avaient affirmé dans leur demande de pension ne plus sortir de chez elles, ne plus pouvoir voyager ou travailler. Toutefois leurs pages Facebook ou leurs conversations téléphoniques relataient, pour certains d’entre eux, une tout autre histoire. L’un d’eux pilotait son hélicoptère, un autre jouait au blackjack à Las Vegas, un autre faisait du jet ski, un autre encore enseignait les arts martiaux.

Des médecins soigneusement sélectionnés

Les accusés ont tous été conseillés dans leurs démarches par quatre hommes, Raymond Lavallée, avocat de 83 ans, Thomas Hale, 89 ans, Joseph Esposito, un ex-policier de New York âgé de 64 ans, et John Minerva, 61 ans, consultant spécialisé dans les questions d’invalidité, qui leur expliquaient notamment quoi dire aux médecins les examinant.

Les quatre hommes avaient soigneusement sélectionné ces médecins. La pension d’invalidité moyenne aux États-Unis varie d’environ 30 000 à 50 000 dollars par an (22 000 à 36 000 euros), et s’ajoutait pour les accusés à leur retraite. Pour leur aide, Lavallée, Hale, Esposito et Minerva touchaient de 20 000 à 50 000 dollars par dossier accepté.

« Beaucoup des participants (à cette escroquerie) ont de façon cynique prétendu souffrir de maladie mentale comme un résultat du 11 septembre, déshonorant les équipes de secours qui ont servi leur ville au prix de leur propre santé et sécurité », s’est insurgé mardi le procureur de Manhattan, Cyrus Vance, soulignant que cette escroquerie avait réduit d’autant les ressources pour combattre les vraies situations de stress post-traumatique.

Certains fraudeurs ont au total touché 500 000 dollars (360 000 euros). En moyenne, les accusés ont reçu chacun 210 000 dollars (150 000 euros). L’attentat du 11 septembre 2001 a fait près de 3 000 victimes et ses conséquences sur des milliers de victimes, particulièrement les équipes de secours, ont fait l’objet de nombreuses études.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
10.01.2014 à 09h11

« En fait c'est comme en France ! »

Répondre
 
10.01.2014 à 06h25

« Bravo ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
Evénement

AMP, GPA, fin de vie... : l'éthique à l'heure d'une science galopante

Abonné
delfraissy

Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) a officiellement lancé les États généraux de la bioéthique le 18 janvier, soit six mois de... 1

Prévention secondaire de l'AVC : de nouvelles données pour de nouvelles recommandations

Abonné

À l'occasion de ses 22 es journées, la société française neurovasculaire dresse un état des lieux des connaissances et avancées de la reche... Commenter

Même pas besoin de tousser ou d’éternuer, la grippe pourrait se transmettre juste par la respiration

grippe

La transmission de la grippe serait encore plus facile qu’on le croit, selon une étude parue dans les « PNAS », puisque simplement respirer... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter