Journée mondiale de l’AVC : savoir reconnaître les signes en urgence

Journée mondiale de l’AVC : savoir reconnaître les signes en urgence

29.10.2013
  • 1383063249468090_IMG_114577_HR.jpg

    Journée mondiale de l’AVC : savoir reconnaître les signes en urgence

À l’occasion de la Journée mondiale de l’accident vasculaire cérébral, la ministre de la Santé Marisol Touraine a décidé de renouveler la campagne nationale d’information et de sensibilisation « AVC, Agir vite c’est important », destinée à en améliorer la reconnaissance.

Quelque 130 000 nouveaux cas d’AVC surviennent chaque année, soit un toutes les 4 minutes, dont 25 % chez les moins de 65 ans. Il représente la première cause de handicap acquis chez l’adulte et la troisième cause de décès en France, touchant même les enfants. Plus de 500 000 personnes vivent aujourd’hui avec des séquelles d’un AVC.

Prévention

Mais plus tôt il est pris en charge (délai maximal de 4 h 30), mieux il peut être traité. Or en septembre 2012, selon une enquête IFOP/Bayer Healthcare*, parmi les personnes qui déclarent connaître les signes précurseurs (60 %), 49 % ajoutent « pas précisément » et seulement 11 % sont capables de citer les trois principaux symptômes à la fois.

Aussi le ministère les rappelle dans sa campagne d’information : déformation de la bouche, faiblesse d’un côté du corps, bras ou jambe, troubles de la parole. En présence de ces symptômes, il est conseillé d’appeler immédiatement le 15.

Le ministère de la Santé rappelle également l’importance de la prévention pour lutter contre les facteurs de risque de l’AVC, que sont l’hypertension artérielle, le diabète, le tabagisme, l’obésité, un taux élevé de cholestérol. Sont recommandées l’activité physique, une bonne hygiène alimentaire, et la réduction du tabagisme.

* Enquête réalisée en septembre 2012 sur un échantillon de 1 002 personnes âgées de 18 ans et plus représentatif de la population française.

 C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
evenement
Focus

Après le rapport de l'Académie de pharmacie Abonné

Faut-il craindre la multiplication des autotests en accès libre en pharmacie et sur Internet ? Un rapport récent de l'Académie de pharmacie estime que seulement 3 autotests, sur les 13 disponibles, présentent un intérêt clinique pour l'orientation diagnostique des patients. Le « Quotidien » a interrogé les sociétés savantes qui, dans l'ensemble, craignent le manque d'information et le risque que... Commenter

L'OMS veut limiter les interventions médicales inutiles lors de l'accouchement

accouchement

Depuis plus de 20 ans et quel que soit le pays, les accouchements sont de plus en plus médicalisés, sans que cela soit justifié. Le recours... 4

Compensation de la hausse de la CSG pour les médecins : ce que prévoit le nouveau projet d'avenant

negos

Outre la télémédecine, la troisième séance de négociations conventionnelles, jeudi, a abordé la question de la compensation de la hausse de... 17

Accès partiel : le Parlement donne son feu vert

Le Parlement vient de ratifier définitivement deux ordonnances sur la santé dont celle qui autorise certains professionnels d'autres États... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter