Aux États-Unis, un plan canicule pour les personnes âgées

Aux États-Unis, un plan canicule pour les personnes âgées

16.07.2013
  • 1373979578447891_IMG_109119_HR.jpg

    Aux États-Unis, un plan canicule pour les personnes âgées

L’Institut national pour vieillissement (NIA) vient de publier des recommandations destinées aux personnes âgées en cas de fortes chaleurs. Le premier risque, l’hyperthermie, est causé par un dysfonctionnement des mécanismes de régulation de la température corporelle, notamment chez les personnes atteintes de pathologies chroniques.

Les facteurs qui peuvent augmenter les risques d’hyperthermie sont multiples. Certains facteurs sont ponctuels comme la déshydratation, la consommation d’alcool, ou bien un régime hyposodé. D’autres sont médicaux comme les maladies cardiaques, pulmonaires, rénales ou bien l’hypertension artérielle. Une mauvaise circulation sanguine, l’obésité comme l’amaigrissement diminuent l’efficacité des glandes sudoripares. Enfin, la prise de certains médicaments, notamment les diurétiques, les hypnotiques, les tranquillisants, peut réduire la sudation, augmentant ainsi la température du corps.

Le mode de vie des personnes âgées représente un risque supplémentaire. Ne pas boire assez, vivre dans une maison sans air conditionné, avoir des difficultés pour se déplacer ou être trop couvert sont autant de facteurs de risque d’hyperthermie.

Les recommandations

Le NIA conseille aux personnes âgées de rester à l’intérieur durant les jours les plus chauds ou de se rendre dans des lieux climatisés tel que les cinémas ou les centres commerciaux. Plusieurs conseils sont aussi prodigués dans le cas où une personne suspecterait une hyperthermie chez un proche âgé. Il est recommandé de l’allonger dans un endroit ombragé ou climatisé, d’humidifier le corps soit par une douche, soit par des vêtements humidifiés, de le faire boire et d’appeler le 15 ou le 112. Le plus à craindre est le coup de chaleur qui est une forme grave de l’hyperthermie. La température corporelle n’est plus maîtrisée. Les symptômes sont un état de confusion associé à une tachycardie, de flush sans transpiration, voire de coma.

En France, après la canicule d’août 2003 qui avait fait 15 000 morts, le gouvernement a lancé un plan canicule réactivé chaque année. Le personnel des maisons de retraite est formé afin de réagir rapidement, allant même jusqu’à constituer un « stock de produits canicule ».

VIRGINIE MONTMARTIN
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 7

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 4

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter