Médicaments : des prix « parfaitement maîtrisés », juge le CEPS

Médicaments : des prix « parfaitement maîtrisés », juge le CEPS

05.06.2013
  • 1370427850438302_IMG_106503_HR.jpg

Les prix des médicaments sont aujourd’hui « parfaitement maîtrisés » en France, a affirmé Dominique Giorgi, président du comité économique des produits de santé (CEPS) chargé de négocier avec les laboratoires et de fixer les prix des produits, sous contrôle ministériel.

Grâce à une action continue sur les prix (baisse des tarifs des princeps et des génériques, TFR...), ce poste contribue à la baisse « très significative » des dépenses d’assurance-maladie, notamment en ville, a précisé Dominique Giorgi, lors d’une matinale Essec/Le Quotidien du médecin.

L’an passé, pour la première fois, les remboursements de médicaments délivrés dans les pharmacies ont diminué de 0,8 %, à 22,6 milliards d’euros.

Ces baisses de prix, conjuguées à la maîtrise des volumes et au renforcement de la substitution, ont procuré une économie de 860 millions d’euros en 2012 (450 millions d’euros entre 2007 et 2011) a souligné le CEPS. Le même ordre de grandeur d’économies est attendu cette année mais aucune indication précise n’est donnée pour 2014 (ce sera l’objet du PLFSS).

Les statines dans le viseur

En 2014, les statines seront la prochaine classe thérapeutique à subir un aménagement de prix, selon le mécanisme de la convergence, a annoncé le patron du CEPS. Les nouveaux tarifs des statines « ne seront pas nécessairement référencés sur les plus bas [du marché] » mais « aucune hausse de prix » ne sera appliquée, a précisé Dominique Giorgi.

Le 1er mars 2013, princeps et génériques des IPP ont subi un changement de prix selon le même mécanisme, qui consiste à aligner sur une même fourchette de prix les princeps et génériques.

Dominique Giorgi a également évoqué les médicaments biosimilaires comme « enjeu stratégique des prochaines années » dans la politique de fixation des prix.

 A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
07.06.2013 à 11h44

« J'espère que vous savez tous que les nouveaux médicaments qui sortent aujourd'hui de par le monde ne sont plus proposés au marché français... »

Répondre
 
odile m Médecin ou Interne 05.06.2013 à 20h26

« Les chiens aboient.........., et les laboratoires pharmaceutiques se délocalisent. Vive la France ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter