La varénicline réduit la consommation d’alcool des dépendants

La varénicline réduit la consommation d’alcool des dépendants

05.06.2013
  • 1370421323438458_IMG_106496_HR.jpg

    La varénicline réduit la consommation d’alcool des dépendants

La varénicline commercialisée sous le nom de Champix pourrait représenter une option pour le traitement de la dépendance alcoolique. Un essai contre placebo mené aux États-Unis indique un effet significatif.

Le tabagisme et la dépendance éthylique sont souvent associés. « Étant donné les similitudes génétiques et neurochimiques, il n’est pas surprenant qu’un traitement destiné à l’arrêt du tabac soit également utile pour la suppression de la dépendance à l’alcool », note l’auteur principal, Raye Litten. Il présente la première étude clinique multisites, évaluant la sécurité et l’efficacité de la varénicline chez une population de fumeurs et de non-fumeurs souffrant d’une dépendance à l’alcool.

Agoniste partiel

La varénicline agit en tant qu’agoniste partiel des récepteurs nicotiniques à l’acétylcholine. Ces récepteurs sont impliqués dans les dépendances à la nicotine mais aussi à l’alcool. Les études préliminaires chez les modèles animaux ont montré une réduction de la consommation d’alcool sous l’effet de ce produit.

L’équipe des chercheurs américains a randomisé 200 adultes dépendants à l’alcool qui ont reçu soit la varénicline, soit un placebo, pendant 13 semaines. Les personnes consommaient en moyenne 35 à 38 boissons par semaine (respectivement pour les femmes et les hommes) avant d’être inclus.

Réduction de 22 %

Les résultats montrent un effet significatif de la varénicline comparativement au placebo sur la réduction de l’usage de l’alcool. Par exemple, le nombre des jours de prise intense d’alcool par semaine décroît de 22 %.

Les auteurs indiquent que les effets de la varénicline sont comparables à ceux de l’acamprosate et de la naltrexone, deux médicaments indiqués dans la dépendance à l’alcool.

L’envie compulsive de consommer de l’alcool (craving) est significativement réduite chez les sujets ayant la varénicline et l’effet est similaire chez les fumeurs et les non-fumeurs.

Journal of Addiction Medicine, 3 juin 2013.

Dr BÉATRICE VUAILLE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
evenement organes
Focus

Greffe d'organes Abonné

Pour réduire l'écart entre les besoins en greffe et la disponibilité des greffons, il faut diversifier les stratégies et sensibiliser le grand public. C'est l'objectif de la journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs qui a eu lieu le 22 juin. Commenter

Désert médical : dans le Cher, Bourges dit banco au salariat des généralistes

bourges

Face à la pénurie de médecins, le salariat fait une nouvelle fois recette. Après la Saône-et-Loire et la Corrèze, la ville de Bourges... 30

92 % des Français soutiennent la grève des urgences

grève urgences

La grève qui secoue les services d'urgences depuis plusieurs mois bénéficie d'un soutien massif des Français et des professionnels de santé... Commenter

ECNi 2019 : l'intégralité du classement à consulter en ligne

ecni

Fin du suspense ! Le CNG (Centre national de gestion) a publié ce mercredi 26 juin, en fin d’après-midi, le classement final des ECNi... Commenter

Les soins palliatifs ne doivent pas céder à un idéal de démédicalisation, estime le Centre national de la fin de vie

palliatif

Les Français n'aspirent pas à une fin de vie démédicalisée, et les soins palliatifs devraient en rabattre sur leur idéal d'une mort qui... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter