Pourquoi la grippe maligne tue les sujets jeunes

Pourquoi la grippe maligne tue les sujets jeunes

08.02.2013
  • 1360346075409065_IMG_98758_HR.jpg

    Pourquoi la grippe maligne tue les sujets jeunes

Une enquête judiciaire a été ouverte à Nancy après la mort d’un jeune homme de 23 ans qui souffrait d’une grippe et dont l’état s’est brutalement aggravé. La famille accuse les secours d’avoir tardé et les conclusions de l’enquête devront définir les circondtances de la mort. Toutefois, le jeune âge de la victime suggère une grippe maligne. À la différence de la grippe classique qui peut entraîner des décès chez les sujets âgés, fragilisés par une infection respiratoire, cardiaque, une obésité, la grippe maligne touche des jeunes.

« La grippe maligne atteint des sujets qui n’ont jamais été en contact avec le virus grippal, qui ne sont ni vaccinés, ni immunisés, explique Matthieu Schoeffler, anesthésiste réanimateur à l’hôpital de la Croix Rousse à Lyon. Il peut s’agir aussi d’une mutation du génome viral qui survient tous les 50 ans environ, et qui, contrairement aux glissements annuels, réalise un changement complet de l’architecture génomique. »

Alors que la grippe commune n’atteint que l’arbre bronchique, la forme maligne s’attaque au parenchyme, aux alvéoles, avec un œdéme parfois hémorragique. « C’est une vraie pneumopathie virale » poursuit le Dr Schœffler.

Hypoxie, désaturation, SDRA...

Cliniquement, après l’installation de signes généraux, fièvre, myalgies, grande fatigue et coryza, survient entre la 24e et la 72e heure une détresse respiratoire. « Une grippe classique, insiste le Dr Schoeffler, ne donne pas de signes respiratoires, sauf en cas de surinfection, mais dans ce cas, les signes respiratoires apparaissent plus tard vers le 5e jour. Là, l’hypoxie, la désaturation, le tirage et le balancement thoraco-abdominal qui signent le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) sont rapidement au premier plan ».

Au SDRA peut s’associer une myocardite virale qui rend le pronostic encore plus sombre. La mortalité est de 30 à 50 %. Les sujets sont pris en charge dans les services de réanimation avec une assistance cœur poumon. Mais le pronostic lié à la technique elle-même est redoutable.

Les antiviraux ont une efficacité minime car sont le plus souvent administrés trop tard ; passé 72 heures, le virus a disparu de l’organisme et ces produits n’ont plus d’action. « La politique vaccinale qui avait été mise en place lors de la grippe H1N1 était principalement destinée à éviter ces grippes malignes » conclut le DR Schœffler.

Dr ANNE TEYSSÉDOU-MAIRÉ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
10.02.2013 à 17h56

« Fièvre = prescription de febrifuges. D'après le Pr Lwolf et de nombreux virologues cette équation est contreproductive car la fièvre " tue " les virus a 39 4 l'interferon gamma s'élève très fortemen Lire la suite

Répondre
 
10.02.2013 à 12h48

« La politique vaccinale qui avait été mise en place lors de la grippe H1N1 était principalement destinée à éviter ces grippes malignes » Oui, c'est vrai. Hélas, les publications sur les effets indés Lire la suite

Répondre
 
09.02.2013 à 15h34

« Délai de consultation de ville, un enfer. »

Répondre
 
09.02.2013 à 11h27

« Vite, cherchons un coupable humain ! La grippe ne peut être condamnée par la justice. Toujours le même réflexe... Quelle triste évolution des mentalités en France... Et j'ai encore 30 ans de carriè Lire la suite

Répondre
 
09.02.2013 à 14h21

« Quelle drôle de réaction ! Il ne s'agit pas de trouver un coupable mais juste de dresser le tableau clinique d'une grippe maligne. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La multimorbidité devrait doubler chez les personnes âgées d’ici 2035, en Grande-Bretagne

agees GB

D’après une étude parue dans « Age and Ageing », le journal de la Société britannique de gériatrie, le nombre de personnes âgées souffrant... 1

L'agence du DPC lance un dispositif de signalement pour mieux contrôler la qualité des actions

dpc

Le développement professionnel continu (DPC) est sur de bons rails. Selon l’Agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC)... 1

Décès brutal d’un interne au CHU de Strasbourg

Abonné
chu strasbourg

Le centre hospitalier universitaire de Strasbourg a confirmé au « Quotidien » le décès d’un interne en médecine générale, survenu mercredi... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter