Des experts s’alarment du niveau inquiétant des allergies alimentaires en Europe et en France

Des experts s’alarment du niveau inquiétant des allergies alimentaires en Europe et en France

08.02.2013
  • 1360339082408924_IMG_98726_HR.jpg

L’Académie européenne d’allergie et d’immunologie clinique (EAACI) dans une déclaration publique appelle les responsables politiques nationaux à mettre en place des mesures contre la hausse inquiétante des allergies alimentaires en Europe. « Quelque 17 millions d’Européens souffrent d’allergies alimentaires », soulignent les experts. Les pays qui affichent la plus forte prévalence sont notamment la France, l’Allemagne et l’Italie avec 3,5 % de leurs populations respectives souffrant de manière chronique de cette maladie.

« Les statistiques européennes sont inquiétantes, surtout en raison d’une multiplication par 7 des admissions aux urgences pour anaphylaxie ces dix dernières années », estime Cezmi Akdis, président de l’EAACI.

Informer et mobiliser

L’objectif de la déclaration publique « est d’informer et de mobiliser les législateurs européens sur les allergies alimentaires et leur prévalence, ainsi que d’établir un calendrier pour les actions politiques nécessaires à une amélioration substantielle des conditions de vie des personnes souffrant d’allergies alimentaires », ajoute-t-il.

Face à ces « niveaux alarmants, beaucoup d’interrogations subsistent sur les causes et les traitements », souligne l’EAACI qui demande l’organisation de campagnes d’éducation et de formation, le déblocage de fonds pour la recherche afin de trouver un traitement aux allergies alimentaires et à l’anaphylaxie. L’Académie réclame par ailleurs la mise en œuvre de pratiques d’étiquetages compréhensibles permettant aux patients de mieux gérer leur maladie. L’EAACI précise qu’elle va contester certains aspects des directives européennes sur l’étiquetage qui sont, selon elle, « insuffisants pour prévenir la consommation accidentelle d’allergènes ». Des labels tels que « peut contenir des noix » ou « peut contenir du lait » existent mais cet étiquetage « préventif » « n’est pas suffisamment réglementé ». La déclaration a été présentée lors du lancement du Congrès sur les allergies alimentaires et l’anaphylaxie (FAAM 2013) qui se tient à Nice les 8 et 9 février.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
11.02.2013 à 11h00

« C'est en amont qu'il faut agir, pas en aval (étiquetage, etc.),
ce qui implique de se confronter au lobby agro-alimentaire !
Alors, messieurs les politiques, montrez-nous votre courage !!! »

Répondre
 
11.02.2013 à 09h32

« Et si on arrêtait de donner un peu trop systématiquement des laits H.A. aux nourrissons !!!! stade de la vie où l'adaptabilité est grande !!! »

Répondre
 
09.02.2013 à 15h46

« Quelles études sur les causes ? Prévention ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn attaque ses rendez-vous avec les médecins… en commençant par les signataires de la convention

buzyn

Faut-il y voir un premier signe politique ? La nouvelle ministre de la Santé entame ce mardi une série d'entretiens bilatéraux avec les... Commenter

Tatouages : une consultation pour prendre en charge les complications ouvre à l’AP-HP

tatouage

Une consultation consacrée à la prise en charge des complications associées aux tatouages a ouvert à l’hôpital Bichat-Claude Bernard... Commenter

Mutuelles, réseaux de soins : le Dr Accoyer accuse Richard Ferrand de conflit d'intérêts et essuie les critiques d'En Marche !

Benjamin Griveaux, porte-parole d'En marche ! et candidat aux législatives, a dénoncé dimanche « des mensonges » après les accusations de... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter