Antibiotiques : des médecins libéraux franciliens se mobilisent contre les résistances bactériennes

Antibiotiques : des médecins libéraux franciliens se mobilisent contre les résistances bactériennes

11.12.2012

Avec plus de 11 millions de boîtes et 31 doses définies journalières pour 1 000 habitants (en 2011), l’Ile-de-France figure parmi les régions les plus consommatrices d’antibiotiques. Dans le cadre de la convention médicale, la Commission paritaire régionale (CPR) des médecins d’Ile-de-France et l’Assurance-maladie lancent communément une action d’information auprès des professionnels de santé de la région sur les risques liés au phénomène des multirésistances bactériennes.

En ville ou à l’hôpital, tous les milieux sont concernés. « Les antibiotiques, ce ne sont pas qu’un sujet économique mais également un problème de santé publique », indique le Dr Bernard Schmitt, directeur du service médical d’Ile-de-France. Dans la pratique, les médecins peuvent constater de plus en plus d’échecs de traitement par antibiotiques. « En France, plus de 50 % des pneumocoques sont résistants à la pénicilline contre seulement 2 % aux Pays-Bas », rappelle le Dr François Bonnaud, médecin généraliste et président de l’organisme de formation médicale MG Form Ile-de-France.

À l’origine de 72 % des DDJ d’antibiotiques délivrées pour 1000 habitants en région francilienne, les omnipraticiens ont évidemment un rôle à jouer dans la régulation des pratiques de prescription de ces médicaments. Bien que la consommation en Île-de-France varie peu d’un département à l’autre, des disparités qualitatives existent dans la prescription de certains antibiotiques que les recommandations visent à restreindre en première intention : céphalosporines de troisième génération (22 % des boîtes d’antibiotiques remboursées dans la région en 2011), amoxicilline-acide clavulanique (16 %), fluoroquinolones (7 %). Quant à l’amoxicilline, il ne représente que 31 % des boîtes prescrites.

Savoir attendre

Or, « lorsqu’un antibiotique est indiqué, l’amoxicilline est à prescrire en première intention car les autres antibiotiques ont un rapport bénéfice/risque moins favorable », souligne la CPR d’Ile-de-France dans une nouvelle plaquette d’information élaborée avec l’assurance-maladie et qui sera fourni progressivement à l’ensemble des praticiens libéraux de la région.

« Tous les professionnels de santé reçoivent des recommandations dans tous les sens. Aujourd’hui, ils ont besoin d’un message simple, synthétique qu’ils puissent rapidement voir », insiste le Dr José Clavéro, généraliste, représentant à la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) et membre de CPR Ile-de-France. Dans son document, la CPR rappelle les dernières recommandations de la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF), à savoir : « pour les infections respiratoires hautes, l’abstention devient la règle ».

Les antibiotiques n’étant notamment pas indiqués dans le traitement de la rhinopharyngite « même en cas de sécrétions d’aspect purulent », l’angine « avec test de diagnostic rapide négatif ou en l’absence de l’utilisation de TDR », l’otite congestive de l’enfant ou l’otite séromuqueuse de l’enfant.

 D.B
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
04.01.2013 à 18h25

« Les antibiotiques sont sévèrement réglementés en médecine vétérinaire, sur les animaux destinés à la consommation. Les élevages sont contrôlés (sources Vétérinaires). Réponse d'un médecin dont l'ent Lire la suite

Répondre
 
12.12.2012 à 21h46

« Question: est-ce que les bêtes d'élevage, veaux, vaches, cochons, poulets..... poissons ... sont nourris aux antibio ?
Mais est-ce une question ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 11

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter