Interdit par la CNAM, un site comparateur de tarifs médicaux s’adresse au gouvernement

Interdit par la CNAM, un site comparateur de tarifs médicaux s’adresse au gouvernement

05.09.2012
  • 1346857000368467_IMG_88584_HR.jpg

Les données publiques sur les tarifs médicaux issues du site Internet de l’assurance-maladie (ameli-direct) peuvent-elles êtres librement utilisées, exploitées et comparées ? C’est la question que pose aujourd’hui le site Fourmi Santé, qui s’est spécialisé dans la comparaison des honoraires des médecins et qui s’est retrouvé cet été dans le viseur de la CNAM.

À deux reprises, affirme le comparateur, Fourmi Santé a reçu « une mise en demeure de la CNAM afin de retirer tout lien avec le site ameli.fr permettant d’exploiter les tarifs "publics" des médecins et de les comparer en toute objectivité ».

Jusque-là (depuis mai 2012, date de lancement d’une nouvelle version), le site proposait aux internautes, grâce à des liens avec le site de l’assurance-maladie, d’avoir accès à la base de tarifs des consultations des médecins généralistes et spécialistes et de les comparer sur un secteur géographique donné (le site donnait aussi des fourchettes de prise en charge de la Sécu et des mutuelles pour évaluer le reste à charge). « Ce service (...) proposé par une société comme Fourmi Santé semble ne pas être au goût de la CNAM », déplore le site.

Liens hypertextes coupés.

Selon Fourmi Santé, la caisse aurait argué du fait que les données tarifaires collectées par elle « ne pouvaient pas être réutilisées sans l’accord de chacun des professionnels de santé ».

En juillet 2012, en parallèle des mises en demeure, la CNAM a... « coupé les liens hypertextes » qui permettaient au site comparateur d’accéder aux données de l’assurance-maladie et de les retraiter à sa guise. En août, le site a donc lui-même « par principe de précaution » décidé de retirer toute information sur les tarifs de consultation des médecins.

Les dirigeants de la société exploitant le site comparateur demandent au gouvernement de « se prononcer sur cette transparence, sur l’accessibilité aux tarifs et donc aux soins pour tous ».

 C. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
11.09.2012 à 16h34

« D'autant que les informations figurant sur ameli peuvent prêter à discussion. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

CongrèsLa convention CHAM plonge dans le futur de la médecine  

Abonné

Le Pr Guy Vallancien organise la neuvième édition de CHAM* vendredi et samedi à Chamonix (Haute-Savoie). Plus de 500 personnes sont... Commenter

Aluminium dans les vaccins : rien pour l'instant ne remet en cause la balance bénéfice risque

vaccins

« Vaccins. Le rapport qui dérange » titre en « une » « le Parisien » de ce 22 septembre. « Exclusif. D'après un rapport sérieux et inédit, b... 11

Quatre ans après la « crise » des pilulesLa diversification de la contraception se poursuit chez les 20-30 ans

Abonné
pilule

Santé publique France a voulu suivre l'évolution des pratiques en matière de contraception depuis la polémique autour des pilules en 2012.... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter