Une étude pointe un fort taux d’absentéisme dans le secteur de la santé

Une étude pointe un fort taux d’absentéisme dans le secteur de la santé

04.09.2012
  • 1346773185368317_IMG_88552_HR.jpg

Si dans les entreprises, l’absentéisme est au plus bas depuis 2007, une étude d’Alma Consulting Group, un cabinet de conseil en gestion et management d’entreprises, met en évidence des disparités importantes en France, tant par secteur géographique que par secteur d’activité.

Côté métiers, note Alma consulting, ce sont ceux du BTP (bâtiments-travaux publics) et de l’industrie qui affichent les taux d’absentéisme les plus bas, avec respectivement 10,8 et 13,1 jours d’absence par an et par salarié. Un score qu’Alma consulting Group attribue au sentiment qu’auraient les salariés qui y travaillent « de bâtir quelque chose », ce qui améliorerait la cohésion des équipes.

24 jours d’absence par salarié et par an

À l’inverse, dans le secteur de la santé, l’absentéisme progresse sans cesse depuis 5 ans, pour atteindre 24 jours d’absence par salarié en 2011. Selon Alma Consulting, ce mauvais score serait à mettre au compte des réorganisations en cours dans ce secteur, et des contraintes économiques et budgétaires qu’il subit. Ce score pourrait également être tributaire de la féminisation croissante des effectifs du secteur, précise encore l’enquête.

Sur un plan géographique, et au niveau national, les salariés ont connu en moyenne un taux d’absence de 14 jours par an en 2011 (17,8 jours en 2008), mais Alma Consulting constate des différences importantes au niveau régional. Elles trouvent leur origine dans la fréquence des contrôles, l’âge moyen des salariés, la densité des médecins ou encore la fluidité du marché du travail, comme le notait déjà au début de l’été une étude de l’IRDES, intitulée « Arrêts maladie : comment expliquer les disparités départementales ? ».

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
06.09.2012 à 22h18

« Les psychiatres "navrées, découragées mais passionnées" sont-elles des "salariées libérales" ? Heureusement Mr Damazio a montré que les émotions participaient à l'intelligence. »

Répondre
 
05.09.2012 à 15h27

« Et les donneurs de leçons, manquait plus que ça. Navrant et navrée. - Signé psychiatre parfois découragée mais passionnée par son métier. »

Répondre
 
05.09.2012 à 14h29

« Est-ce que les salariés des CPAM sont compris dans ces stastistiques ? »

Répondre
 
05.09.2012 à 14h28

« Le secteur de la Santé ne signifie pas seulement et loin s'en faut, "le bagne libéral" d'où l'on peut fuire mais pas fuguer, fuguer ça fait un tantinet infantile... Le nombrilisme de certains est dé Lire la suite

Répondre
 
05.09.2012 à 08h52

« Bagnard libéral, à part le burn-out, comment fuguer ? »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 9

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

Réguler l'installation des spécialistes de secteur II en zone surdotée : la mesure choc du CESE

cese

Depuis plusieurs semaines, la question de la liberté d'installation ne quitte pas le débat public. Le Conseil économique, social et... 19

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter