Pratiques d’amaigrissement : les recommandations de l’ANSM

Pratiques d’amaigrissement : les recommandations de l’ANSM

18.07.2012
  • 1342626633365394_IMG_87896_HR.jpg

Dans son rapport d’expertise sur l’évaluation des risques liés à l’utilisation de produits de santé à des fins d’amaigrissement, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelle quelques règles de base aux professionnels pour aider les patients à mieux s’orienter dans leur démarche de perte de poids. Régimes amaigrissants, prise de médicaments ou de compléments alimentaires sans justification ni suivi médical, l’offre de produits ou de méthodes ne manque pas. Portées par une intense promotion via internet, certaines pratiques peuvent en effet exposer les patients peu avertis à des conséquences plus ou moins graves pour leur santé.

L’agence recommande tout d’abord de sonder le patient pour rechercher des comportements potentiellement dangereux face aux produits et pratiques à visée amaigrissante : achat de médicaments en dehors du circuit officinal et en particulier sur internet ; recours à des méthodes pouvant relever du charlatanisme (conseils hygiéno-diététique, cabines à infrarouges, appareils d’électrothérapie, à ultrasons ou de drainage lymphatique…) ; consommation abusive de médicaments qui peuvent être détournés dans le but de perdre du poids (laxatifs, diurétiques vendus sans ordonnance…)

Attention aux plantes

Il est également important de sensibiliser les patients sur les dangers liés aux préparations à base de plantes souvent perçues comme une approche naturelle dépourvue de risques. La composition, la qualité et l’étiquetage de ces produits pouvant laisser à désirer.

L’agence insiste par ailleurs sur la nécessité de ne pas prescrire de médicaments hors AMM dans le traitement du surpoids ou de l’obésité, ni de préparations magistrales dans le cadre d’une démarche de perte de poids. Celle-ci n’est pas anodine et doit s’inscrire dans une prise en charge globale, personnalisée, à long terme afin d’obtenir « des modifications durables des habitudes diététiques, comportementales et d’activité physique, nécessaires au maintien de la perte de poids ».

Traitements médicamenteux

Il convient dès lors de définir avec le patient des objectifs de perte de poids dans le cadre d’une prise en charge interdisciplinaire incluant idéalement médecin, diététicien-nutritionniste, professionnel de l’activité physique, psychologue. « Un traitement médicamenteux ne peut être envisagé qu’en cas de nécessité médicale de perte de poids et de réponse insuffisante aux mesures diététiques et de style de vie », rappelle l’ANSM.

S’agissant de la prise en charge du surpoids et de l’obésité, l’agence renvoie vers les dernières recommandations en date de la Haute Autorité de santé (HAS). Pour les patients sans surpoids ni obèses, elle incite enfin les professionnels à promouvoir les repères nutritionnels du Programme national nutrition santé (PNNS) « en tenant compte de l’état de santé de la personne ».

* Il est à noter que la Food and Drug Administration vient, au cours de ces deux derniers mois, d’autoriser deux nouveaux médicaments dans l’obésité, le Belviq ( lorcaserine, laboratoire Arena Pharmaceuticals) et le Qsymia (laboratoire Vivus) sur le marché américain.

 DAVID BILHAUT
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
19.07.2012 à 12h01

« Les règles hygiéno-diététiques feraient donc partie du charlatanisme ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter