Actes « inutiles » : le sondage de la FHF fait bondir les spécialistes de la CSMF

Actes « inutiles » : le sondage de la FHF fait bondir les spécialistes de la CSMF

05.07.2012

28% des actes réalisés par les médecins seraient injustifiés et réalisés à la demande des patients. C'est la principale conclusion d'une enquête menée par la Fédération hospitalière de France. La CSMF dénonce les « affirmations erronées et répétées de la FHF ».

  • 1341494032363605_IMG_87506_HR.jpg

Cela n’a pas tardé : dévoilé mercredi, le sondage de la Fédération hospitalière de France (FHF) auprès de quelque 800 médecins hospitaliers et libéraux*, montrant que, de l’aveu même des praticiens, seuls 72 actes sur 100 sont pleinement justifiés (76 % selon les spécialistes libéraux, 68 % selon les généralistes libéraux et 74 % selon les médecins hospitaliers), fait grincer les dents au sein de la profession. Dans cette étude, les médecins interrogés évoquent principalement la pression des patients pour expliquer la proportion importante d’actes non justifiés.

La pratique hospitalière pointée du doigt

Dans un communiqué publié ce jeudi, la branche spécialiste de la CSMF (UMESPE), s’élève contre les interprétations d’une telle étude et la tentation de montrer du doigt la seule médecine libérale. « Contrairement aux affirmations erronées et répétées de la FHF, les actes dits inutiles affectent aussi bien la pratique hospitalière que la médecine de ville », souligne l’UMESPE.

Plutôt qu’une polémique sur les actes inutiles ou superflus, ce syndicat insiste sur « la notion de pertinence des actes, élaborée à partir de référentiels professionnels » et met en cause le manque de transparence de l’activité... à l’hôpital. L’UMESPE dénonce ainsi « l’attitude hypocrite de la FHF qui, sous des prétextes informatiques d’un autre âge, refuse de transmettre à l’assurance-maladie le détail par praticien des actes remboursés à l’hôpital ce qui constitue ainsi une véritable boîte noire financière contrairement au secteur libéral où la transparence pour les actes et les praticiens est de mise ». La polémique continue.

* L’enquête a été réalisée du 27 avril au 4 mai 2012 auprès d’un échantillon national de 803 médecins (402 médecins hospitaliers, 201 spécialistes libéraux, 200 généralistes libéraux).

 CYRILLE DUPUIS
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
20.02.2013 à 08h26

« Il est étonnant que les syndicats mettent autant de temps à réagir, alors que depuis une semaine tous les media internet bruissent de cette fausse rumeur infâme. »

Répondre
 
10.07.2012 à 00h02

« L'étudiant a parfaitement raison. Il faut préciser qu'il s'agit des hôpitaux publics, pas des établissements privés qui donnent tous les documents aux patients, à leur sortie.
De plus, les urgences Lire la suite

Répondre
 
06.07.2012 à 08h38

« 33% du temps libéral affecté aux tâches administratives : quel coût pour le praticien ? Et quel est le coût des différents contrôles ? La signature d' un médecin libéral aurait-elle moins de valeur Lire la suite

Répondre
 
06.07.2012 à 07h46

« Pour avoir travaillé de nombreuses années à l'hôpital je confirme que bien plus de 26% des actes prescrits sont inutiles et/ou redondants.
Par ailleurs quid des examens complémentaires pratiqués à l Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter