L’hémisphère droit prédomine dans l’attention visuospatiale

L’hémisphère droit prédomine dans l’attention visuospatiale

20.09.2011
L’attention visuospatiale est cette capacité que nous avons de trouver un visage familier dans une foule ou d’éviter un danger surgissant brutalement. Un grand pas vient d’être accompli dans l’identification des connexions cérébrales impliquées grâce à l’équipe de Michel Thiebaut de Schotten (INSERM, CNRS, UPMC, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris). Ils ont découvert des bases anatomiques bilatérales à la commande cérébrale de cette fonction, mais avec une prédominance de l’hémisphère droit.
  • 1316533349281735_IMG_67322_HR.jpg

    L’hémisphère droit prédomine dans l’attention visuospatiale

Cette prééminence droite était en fait connue, mais l’existence de négligences visuospatiales chez des patients atteints de lésions de l’hémisphère gauche laissait supposer une bilatéralité de la commande.

L’équipe française a eu recours à ce qu’elle dénomme une « dissection virtuelle in vivo » pour déterminer les trajets pariéto-frontaux des voies nerveuses. Elle a été réalisée chez 20 volontaires (11 garçons, 9 filles) tous droitiers, grâce à une technique d’IRM, la tractographie. L’examen était couplé à des tests de latéralisation visuelle.

Les connexions pariéto-frontales sont organisées en trois faisceaux longitudinaux supérieurs : dorsal (FLS I), moyen (FLS II) et ventral (FLS III). La mesure du volume de ces différents faisceaux, dans les deux hémisphères, montre un gradient de latéralisation du faisceau longitudinal supérieur allant du dorsal vers le ventral. Le FLS I est distribué symétriquement entre les deux hémisphères, le FLS II montre une tendance à la latéralisation droite, qui est complète pour le FLS III.

L’analyse des tests visuels permet aux chercheurs de comprendre l’existence d’une différence dans la vitesse de traitement de l’information visuospatiale entre les deux hémisphères dans le FLS II. En fait, plus le FLS II droit apparaît volumineux, en imagerie, plus l’information de l’hémichamp visuel gauche y circule vite. Ces arguments confirment la spécialisation de l’hémisphère droit dans l’attention visuospatiale. Le FLS II jouerait le rôle d’intermédiaire et de modulateur entre les FLS I et II. Il redirigerait des objectifs visuels du FLS I en direction du FLS III, qui identifierait les événements primordiaux.

« La taille de ces connexions, ainsi que la vitesse de traitement visuospatial pourraient être des prédicateurs déterminants dans la récupération chez des patients neurolésés souffrant d’une négligence visuospatiale », conclut M. Thiebaut de Schotten.

« Nature Neuroscience », doi:10.1038/nn.2905.

 Dr GUY BENZADON
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 6

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 3

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter