Brève

Les infirmières, le groupe de femmes le plus à risque de cancer du sein

Par
Publié le 11/01/2018
Les infirmières de nuit sont particulièrement affectées par les pathologies comme les cancers de la peau et du sein, selon une revue américaine.
visuel infirmière

visuel infirmière
Crédit photo : APHP-COCHIN-VOISIN/PHANIE

Selon 61 études portant sur 3,9 millions de personnes et plus de 100 patients, le travail de nuit pendant de longues années accroît le risque de développer onze types de cancers chez les femmes. Une autre analyse effectuée sur les infirmières a permis de déterminer six types de cancer. D'après les conclusions de cette dernière, le risque de cancer est accru de 19 % pour les femmes travaillant de nuit. Les pathologies les plus recensées sont le cancer de la peau (41 %), le cancer du sein (32 %) et le cancer gastro-intestinal (18 %). Les chercheurs ont déterminé que le travail nocturne augmente le risque de cancer du sein de 3,3 % par tranche de cinq ans dans une équipe de nuit. Les infirmières sont le groupe de femmes au risque le plus élevé de ce type de cancer. Parmi les explications avancées par les chercheurs, le travail de ces professionnelles de santé est particulièrement intense. Autre raison, de par leurs connaissances médicales, elles se soumettraient plus fréquemment à des examens médicaux.


Source : lequotidiendumedecin.fr