Myofasciite à macrophages chez une puéricultrice : la justice reconnaît un lien avec la vaccination contre l'hépatite B

Myofasciite à macrophages chez une puéricultrice : la justice reconnaît un lien avec la vaccination contre l'hépatite B

Dr Lydia Archimède
| 10.05.2016
  • hepatite b

Dans un arrêt du 4 mai 2016, la cour administrative d'appel de Lyon reconnaît le lien entre la vaccination contre l'hépatite B, réalisée il y a 23 ans chez une auxiliaire de puériculture de l'Isère, et la myofasciite à macrophages dont elle souffre et qui lui a valu un arrêt de travail non indemnisé depuis 2010.

Après une vaccination en 1993 dans le cadre de son activité professionnelle, puis un rappel en 1999, l'auxiliaire de puéricultrice d'Échirolles développe, deux ans plus tard, une myofasciite à macrophages caractérisée par une fatigue chronique, des douleurs articulaires et musculaires et des troubles cognitifs.

Rapport d'expertise de 2011

Dans son arrêt, la cour souligne que la plaignante n'avait « jamais manifesté de symptômes invalidants antérieurement » à cette vaccination. « Il ressort du rapport d'expertise du 26 août 2011 qu'elle présente des lésions musculaires de myofasciite à macrophages traduisant la persistance in situ, prolongée dans le temps, d'hydroxyde d'aluminium (stimulant immunitaire), des années après l'injection intramusculaire d'un vaccin contenant ce composé comme adjuvant », précise la cour.

Elle considère que « le lien de causalité entre la vaccination contre l'hépatite B subie dans le cadre de l'obligation vaccinale liée à son activité professionnelle et la myofasciite à macrophages dont elle souffre doit être considéré comme établi » et que la maladie « doit être considérée comme imputable au service ».

La cour ordonne également que la victime perçoive ses salaires « depuis sa mise en disponibilité d'office en 2010 », précise son avocat Me Hervé Gerbi.

Décisions de justice

En mars 2013, le tribunal administratif de Pau avait reconnu l'origine professionnelle d'une myofasciite à macrophages chez une aide-soignante soutenue par l'association de patients E3M.

En janvier 2014, l'Académie nationale de médecine lançait une réflexion sur les adjuvants aluminiques.

Côté justice, cette fois, c'est l'État qui, en 2014, est condamné à verser 2,4 millions d'euros à une ancienne infirmière ayant déclaré une sclérose en plaques après des injections contre l'hépatite B reçues à partir de 1991 dans le cadre de son activité professionnelle.

Au mois de mars dernier, la justice rendait un non-lieu dans l'enquête sur le vaccin contre l'hépatite B mis en cause dans l'apparition de certaines maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques (SEP), après dix-sept ans d'instruction. Le tribunal concluait à l'absence de « causalité certaine » ne retenant pas de « faute d'imprudence ou de négligence ».

Pour Me Gerbi, l'arrêt de la cour administrative de Lyon « démontre, si besoin était, que le combat pour la reconnaissance des victimes de vaccination et la transparence des risques sanitaires n'est pas achevé »

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 26 Commentaires
 
Yvan K Médecin ou Interne 13.05.2016 à 13h03

Chers confrères, peut-être devrions nous lire également ce que les chercheurs disent... même si cela doit contrarier nos certitudes ... c'est aussi cela l'esprit scientifique !
Excley, Shonfeld, Lire la suite

Répondre
 
Bidouille Médecin ou Interne 11.05.2016 à 08h33

La myofasciite existe, un juge l'a rencontrée ! Dans le même style, un certain Galilée a prétendu que la terre tournait autour du soleil, mais en est-on si sûrs ? Faut demander au même juge de Lire la suite

Répondre
 
Jacques p Presse/média 10.05.2016 à 22h56

« L'INSERM de l'Hôpital Mondor à Créteil (Pr Authier et Gherardi) a déjà démontrer sur une cohorte de rats (certes faible car "non- financement" oblige) que le problème ne se situe pas à l'endroit de Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 11.05.2016 à 11h34

la barrière cervicale ?? c'est-à-dire ??

Répondre
 
Michel G Médecin ou Interne 10.05.2016 à 22h48

« ??? La justice est certainement plus compétente pour attribuer des liens de causalité que les scientifiques...Au fait, il est reconnu de tous, qu' un lien chronologique suffit à lui seul pour prouve Lire la suite

Répondre
 
DIDIER G Médecin ou Interne 11.05.2016 à 06h11

Cher confrère. Consultez le VIDAL et vous verrez 33 effets secondaires possibles après vaccination antihepatite B.

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 11.05.2016 à 11h36

A ce moment-là il faut faire un procès pour TOUS les médicaments, qui ont TOUS PLEIN d'effets secondaires décrits dans le Vidal. Ou alors revenir à l'imposition des mains en lieu et place de toute Lire la suite

Répondre
 
HELENE C Médecin ou Interne 10.05.2016 à 22h33

« Très étrange ces conclusions avec certitude de causalité. Quelles sont les preuves de cette causalité? »

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 11.05.2016 à 11h37

Aucune, selon le dernier rapport de l'Académie de Médecine

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
ROSP

ROSP : 7 000 euros par généraliste en 2016

Très attendue, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) est versée ces jours-ci à près de 91 000 médecins libéraux au titre de 2016. La prime moyenne des seuls généralistes atteint 6 983 euros (+3,4 %). La CNAM dresse un bilan positif de ce système mais a programmé sa mue dans la nouvelle convention. Points noirs : la vaccination et certains dépistages. 3

Marisol Touraine appelle à voter « massivement » pour Emmanuel Macron

touraine

La ministre de la Santé est sortie de son silence à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche soir. « J’appelle les... Commenter

Macron, l'homme qui rendra le tiers payant « généralisable » et investira 5 milliards dans la santé

macron

Dans notre sondage exclusif, les médecins libéraux avaient placé Emmanuel Macron dans le duo gagnant du premier tour, juste derrière... 6

Le Pen, la candidate qui ne promet « pas la lune » aux médecins et veut supprimer l'AME

le pen

Comme son père était parvenu à le faire en 2002, Marine Le Pen s'est qualifiée au second tour de l'élection présidentielle, où elle sera... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter