Négos : les jeunes médecins s'invitent chez Marisol Touraine

Négos : les jeunes médecins s'invitent chez Marisol Touraine

Sophie Martos
| 04.05.2016
  • TOURAINE

Les « juniors » n'ont pas dit leur dernier mot. À défaut d'être conviés aux négociations conventionnelles, les représentants des étudiants, internes et jeunes médecins (ANEMF, ISNI, ISNAR-IMG, REAGJIR, SNJMG, ISNCCA) devaient être reçus ce mercredi, en fin d'après-midi, par la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Tous réclament depuis un mois une vraie place à la table des discussions avec la CNAM, aux côtés des « syndicats seniors ».

Le 16 mars, les jeunes médecins avaient certes été invités à l'ouverture des « négos » où ils s'étaient exprimés sur la démographie médicale et l'installation. Ils en sont depuis exclus et dénoncent cette mise à l'écart jugée insupportable. « C'était déjà un problème en 2011, s'agace Sébastien Foucher, président de l'ANEMF. Nous sommes légitimes car directement concernés par l'ensemble des sujets négociés. Les syndicats seniors ne peuvent plus négocier dans leur coin ».

Les jeunes veulent du moins être reconnus officiellement en tant qu'observateurs. « Nous n'avons aucune visibilité sur ces négos, or nos positions sont loin d'être identiques à celles des seniors, souligne Yves-Marie Vincent, président de l'ISNAR-IMG. Nous demandons juste à parler en nos noms ». « Nous sommes les libéraux de demain. Les jeunes veulent participer réellement », ajoute Baptiste Boukebous, président de l'ISNI.

Installation, remplacements et rémunération

Pour cette rencontre avec Marisol Touraine, les organisations de jeunes médecins ont préparé une plateforme commune de revendications. Ils souhaitent aborder quatre thèmes principaux : l'accompagnement à l'installation, la reconnaissance du remplaçant comme futur professionnel installé, la diversification de la rémunération et la réorganisation des soins ville/hôpital.

« Nous savons que nous ne serons pas signataires de la convention mais nous voulons nous assurer que la convention correspondra bien aux attentes des jeunes. Il est encore temps », précise Jacques-Olivier Dauberton, président de REAGJIR.

Ce coup de semonce intervient alors que les syndicats seniors devraient entrer dans le dur des négociations (mesures concrètes, financement) dans les prochaines semaines. La jeune génération a déjà obtenu une rencontre directe avec Nicolas Revel, le directeur général de l'assurance-maladie, le 11 mai. Une nouvelle occasion de se faire entendre.  

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les dépassements rétablis à l'hôpital, une « insulte à la démocratie » selon les usagers

depassement

Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS, usagers) s'offusque de la récente ordonnance rétablissant officiellement les dépassements... Commenter

Les consultations avancées de médecine générale par les hôpitaux ulcèrent la FMF

fmf

L'organisation par certains hôpitaux de consultations de médecine générale hors les murs de l'établissement, comme à Maubeuge (Nord), fait... Commenter

Gare au risque cardiovasculaire pendant la vague de froid, prévient la Fédération française de cardiologie

froid

Alors que la vague de froid s'étend ce mercredi à la quasi-totalité de la France, les appels à la vigilance se multiplient. La Fédération... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter