Le prix de vente des autotests VIH très critiqué

Le prix de vente des autotests VIH très critiqué

Damien Coulomb
| 22.09.2015
  • Le prix de vente des autotests VIH très critiqué - 1

Le 15 septembre dernier, les autotests VIH, produits par le fabriquant français AAZ ont débarqué dans les pharmacies. Le prix de vente conseillé, situé entre 25 et 28 euros, sera un « frein » à son utilisation, selon des spécialistes de la lutte anti-VIH.

Ce test est « ridiculement trop cher », a déclaré Tim Greacen, directeur de recherche à l’Hôpital Maison Blanche (Paris), chargé d’évaluer l’utilisation de ce nouvel outil pendant six mois sur deux groupes à risque (homosexuels et migrants d’Afrique subsaharienne). Jean-Luc Romero, président de l’association Élus Locaux Contre le Sida, a quant à lui, indiqué avoir de « réelles inquiétudes quant au coût unitaire de cet outil qui pourrait sans aucun doute constituer un frein important à son accessibilité ».

Bientôt disponible dans le réseau associatif

Dans un communiqué diffusé la semaine dernière, Jean-Luc Romero a déclaré comprendre « les impératifs économiques et commerciaux mais il faudra de manière impérative arriver à faire baisser le prix unitaire de l’autotest pour en assurer le succès ».

Actuellement uniquement disponible dans les pharmacies d’officine, l’autotest VIH devrait pouvoir être distribué gratuitement par les associations de lutte contre l’épidémie d’infections par le VIH, selon les nouvelles dispositions prévues dans la loi de modernisation du système de santé actuellement en discussion au Sénat.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
C. Normal Médecin ou Interne 23.09.2015 à 08h36

...c'était tellement facile de créer une usine d'état depuis toutes ces années...

Répondre
 
KLAUSS Médecin ou Interne 22.09.2015 à 23h41

« T'as raison ,bientôt on l'échangera contre un canard! »

Répondre
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 22.09.2015 à 20h36

« Et quand il sort positif: y a-t-il quelqu'un pour se plaindre du coût des équipes soignantes, des examens et des traitements mis en route ?
Quand il deviendra gratuit, on va se plaindre d'un côté d Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 17

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 12

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter