Un interne en chirurgie parisien aux manettes de l’ISNI

Un interne en chirurgie parisien aux manettes de l’ISNI

Christophe Gattuso
| 14.09.2015
  • Baptiste Boukebous, interne en 4e semestre de chirurgie orthopédique à Paris, nouveau président...

Baptiste Boukebous, 25 ans, interne en 4e semestre de chirurgie orthopédique à Paris, a été élu président de l’Intersyndicat national des internes (ISNI), réuni samedi 12 septembre en assemblée générale ordinaire dans la capitale.

Il succède à Mélanie Marquet, interne de médecine générale à Montpellier, qui avait pris la direction du syndicat début 2015 afin de dynamiser le discours de l’ISNI contre le projet de loi de santé.

Mélanie Marquet a démissionné de son poste « pour raisons familiales », six semaines avant le terme de son mandat, marqué notamment par la manifestation nationale du 15 mars initiée par les internes et les chefs contre la réforme de Marisol Touraine. La Montpelliéraine avait annoncé sa décision en interne début août. « Je reste très attachée à l’ISNI et me tiendrai disponible pendant les premiers mois pour assurer la transition », confie-t-elle au « Quotidien ».

Priorité à la formation et à l’attractivité

« Contrairement à d’autres, cette assemblée générale n’a pas tourné à la foire d’empoigne, elle s’est déroulée dans le calme et a été constructive », commente Baptiste Boukebous.

Le futur chirurgien orthopédiste prend la tête d’un bureau renouvelé qui ne compte donc plus, pour l’heure, de généraliste. « La spécialité reste très bien représentée et défendue avec trois internes en médecine générale présidents de ville », précise Mélanie Marquet.

La nouvelle équipe entend plancher tout particulièrement sur les importantes réformes de la formation qui portent sur le 3e cycle, l’attractivité des carrières médicales et la nouvelle réglementation du temps de travail des internes. « Nous serons également vigilants sur le contenu de la loi de santé même si ces dernières semaines nous ne sommes plus en première ligne sur le sujet », précise Baptiste Boukebous.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
Thierry B. Médecin ou Interne 15.09.2015 à 08h08

Dans ma jeunesse d'interne nous nous battions pour avoir un droit de regard ou donner notre avis sur les conventions à venir. Certains syndicats (CSMF notamment) ne voulais pas nous voir. Maintenant Lire la suite

Répondre
 
DIDIER L Médecin ou Interne 15.09.2015 à 01h16

La loi santé prévoit la fin de la liberté d'installation et de conventionnement
Tout est sous contrôle des ARS
Et vous pensez être en seconde ligne !
Dommage ......

Répondre
 
T Médecin ou Interne 14.09.2015 à 16h52

Baptiste, il va falloir passer la première, vous n'avez JAMAIS été en première ligne avec la loi Santé, une loi qui va sceller vos destins de praticiens libéraux.
Mélanie Marquet, comme ses Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 20

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter