Don du sang des homosexuels : les députés votent la levée de l’interdiction permanente

Don du sang des homosexuels : les députés votent la levée de l’interdiction permanente

07.04.2015
  • Don du sang des homosexuels : les députés votent la levée de l’interdiction permanente - 1

Avec 19 voix contre aucune, les députés se sont massivement rangés derrière l’amendement UDI proposé par Arnaud Richard (7e circonscription des Yvelines), inscrivant dans la loi que « nul ne peut être exclu du don de sang en raison de son orientation sexuelle ». Cet amendement, prévu pour s’insérer à la suite de l’article 7 de la loi de santé, vise à supprimer la contre-indication permanente au don du sang pour les hommes déclarant avoir eu une relation sexuelle avec un homme au moins une fois au cours de leur existence, afin de la remplacer par une contre-indication temporaire.

Par ailleurs, selon les recommandations d’un rapport d’experts dévoilées par la ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine, la France pourrait opter pour une contre-indication temporaire de 12 mois après le dernier rapport sexuel avec un autre homme.

Premiers éléments d’un rapport d’expert

Lors de la discussion, Marisol Touraine a en effet évoqué une analyse épidémiologique menée par à un groupe d’experts de l’Institut de veille sanitaire, du Haut Conseil de la santé publique, de l’Agence nationale de sécurité du médicament et de l’Établissement français du sang. Le rapport de ces experts doit être rendu public dans les jours qui viennent, mais la ministre en a dévoilé les premiers éléments.

La première des préconisations du rapport est « d’engager une vaste communication afin de sensibiliser et de responsabiliser nos concitoyens au don du sang. La deuxième est de réserver un temps médical plus long aux candidats ayant déclaré avoir pris des risques. Les experts recommandent que soit examinée la possibilité de remplacer l’ajournement permanent par un ajournement à douze mois », a énuméré Marisol Touraine.

Si ces recommandations sont suivies, la France s’alignerait donc sur la position du Royaume-Uni, de la Suède et de la Finlande, où la contre-indication temporaire est d’une durée d’un an après le dernier rapport sexuel avec un homme. En Italie, en Espagne et en Pologne, les contre-indications temporaires sont les mêmes pour les comportements à risque des hommes déclarant avoir eu des relations sexuelles avec un ou plusieurs hommes et pour les comportements à risque des hommes et des femmes déclarant n’avoir eu que des relations hétérosexuelles : de 4 à 6 mois.

Marisol Touraine soutient… mais demande le retrait

L’amendement UDI avait déjà été discuté le 17 mars en commission des Affaires sociales et de la Santé. Marisol Touraine avait alors convaincu les auteurs de le retirer car elle attendait encore un avis du Comité consultatif national d’éthique sur la question. Ce dernier n’ayant pas apporté des réponses satisfaisantes, selon les députés, l’amendement est revenu sur le tapis vendredi soir en fin de séance.

La ministre de la Santé a de nouveau demandé le retrait : « Vos amendements fixent un principe, lequel principe peut figurer dans la loi, mais il n’a aucune raison de figurer dans la loi », a-t-elle précisé, tout en insistant néanmoins sur le fait que, si les amendements n’étaient pas retirés, elle rendrait un avis favorable. Elle a d’ailleurs réaffirmé son soutien sur twitter après le vote.

Quant à Olivier Véran, très engagé sur la question depuis son rapport sur la filière sang rendu en 2013, il s’en est remis « à la sagesse du Parlement ».

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
Jean D Médecin ou Interne 08.04.2015 à 17h38

« Quelle est la définition de l'homosexuel ? Un bisexuel est-il assimilable ? Un hétéro sexuel qui a eu une seule expérience homosexuelle est-il assimilable ? Un homosexuel qui vit en couple avec un Lire la suite

Répondre
 
Michel d Médecin ou Interne 08.04.2015 à 15h35

« Sachant que le risque de VIH est 200 fois supérieur chez les HSH, cet amendement est irresponsable.

Vers un nouveau scandale du sang contaminé ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 64

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter