MG France appelle les généralistes à augmenter leur consultation à 25 euros

MG France appelle les généralistes à augmenter leur consultation à 25 euros

26.03.2015
  • MG France appelle les généralistes à augmenter leur consultation à 25 euros - 1

MG France franchit le Rubicon. Près de deux semaines après la manifestation contre le projet de loi de santé, « la colère à son comble » des médecins généralistes a convaincu le syndicat de lancer officiellement la contestation tarifaire avec la consultation à 25 euros en étendard.

Dans un communiqué publié ce jeudi, MG France appelle « dès maintenant » les généralistes à « coter leur consultation 25 euros comme les autres spécialistes », « chaque fois que c’est possible sans pénaliser le patient ou le médecin ».

Avec cette consigne, il s’agit pour MG France de mettre un terme à la « discrimination tarifaire » résultant selon lui de l’avenant conventionnel n°19 (sur la MPC de deux euros portant la consultation à 25 euros) qui bénéficie à toutes les spécialités sauf la médecine générale. « Ces 25 euros ne constituent pas une revalorisation mais la correction d’une injustice et une indispensable mesure d’équité », insiste MG France.

Après la solidarité, l’action

Il y a quelques semaines déjà, MG France avait parlé d’apartheid médical et s’était montré « solidaire » des médecins généralistes qui pratiquent d’autorité la cotation MPC, portant de fait la consultation à 25 euros.

« Les revalorisations que nous demandons se feront de gré ou de force, annonçait alors le leader de MG France. Si nous n’obtenons rien, elles se feront de force. »

Désormais, le syndicat n’est plus seulement « solidaire » des frondeurs, il pousse les généralistes à franchir le pas de la contestation tarifaire en augmentant unilatéralement leur consultation de 23 à 25 euros.

Reste à savoir comment ce mot d’ordre sera interprété par l’assurance-maladie et les autorités.

Même si MG France accompagne son appel de précautions (recours à des majorations, « chaque fois que possible sans pénaliser le patient »...), l’histoire a montré que le syndicat s’expose à des poursuites judiciaires et même à des sanctions de la part de direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Cyrille Dupuis
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 9 Commentaires
 
Raphaël L Médecin ou Interne 27.03.2015 à 14h19

« Les syndicats avaient fait de même avant 2002 et ont été condamnés à de lourdes amendes par la suite, pourchassés par des "associations" de patients (??) Alors, même si on cote CS+MPC pour un généra Lire la suite

Répondre
 
A2590 A Médecin ou Interne 27.03.2015 à 13h24

« Décidément ce syndicat ne nous aura pas été très utile ! Complètement à côté de la plaque. Comme le dirait Tobbie (le chien de la pub) " il ne comprend jamais rien ". Heureusement que d'autres prenn Lire la suite

Répondre
 
Scalex Médecin ou Interne 27.03.2015 à 11h32

« Les revendications du 15 mars étaient légitimes à l'unanimité. Pourquoi tout gâcher en lançant une consigne tarifaire protestataire ? Ceux qui estiment ne pas être assez payés, peuvent se déconventi Lire la suite

Répondre
 
MARIE ODILE K Médecin ou Interne 27.03.2015 à 09h16

« OK, donc je sais pas pourquoi je me suis tuée à faire bac + 12, avec gardes, enfants en bas âge, vie familiale à mener de front... Gros sentiment d'incompréhension... »

Répondre
 
Matou Médecin ou Interne 27.03.2015 à 07h37

« Franchement ! Tout ça pour ça ???? Pauvres syndicats... »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

PACES : les rectorats pourront recourir au tirage au sort, les étudiants s'insurgent

paces

Le tirage au sort dans les filières tendues, y compris en première année commune aux études de santé (PACES), a été acté dans une... 8

Les généralistes ont toujours le moral dans les chaussettes, selon un observatoire

moral

Si dans l'ensemble, les professionnels de santé libéraux vont un peu mieux, les généralistes demeurent inquiets pour leur avenir, selon... 8

Cystite : une origine bactérienne retrouvée dans plus de 98 % des cas

cystite

Des chercheurs belges ont montré que quand des femmes présentent tous les symptômes d’une infection urinaire (IU) non compliquée, et que le... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter