Anniversaire du « Quotidien » - 45 regards sur la médecine de demain

Anniversaire du « Quotidien »45 regards sur la médecine de demain

09.06.2016
45 ans après son tout premier numéro, « le Quotidien » se tourne vers l'avenir et s'offre le renfort de… 45 témoins pour imaginer la médecine de demain. Figures libres sur un thème imposé, médecins, experts, observateurs de tous âges et de tous horizons, chacun joue « sa » partition dans son propre registre, s'autorise à rêver ou explore avec sérieux le futur qui s'esquisse. Qu'ils soient toutes et tous ici remerciés pour leur participation.
 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dr Laurent Alexandre, futurologue, fondateur de Doctissimo.fr, président de la société de séquençage DNAVision

 

Nous, médecins, sommes suicidaires.
D’ici à 2030, plus aucun diagnostic médical ne pourra être fait sans système expert. Il y aura un million de fois plus de données dans un dossier médical qu’aujourd’hui. Des pans entiers de la médecine vont ainsi basculer hors du champ de la décision humaine. Les NBIC (nanotechnologie, biotechnologie, informatique, cognitique) l’intelligence artificielle vont redistribuer le pouvoir médical qui passera aux mains des concepteurs de logiciels.
Pourtant, les médecins ignorent la redistribution des cartes à l’œuvre au profit des géants du net qui seront les maîtres de cette nouvelle médecine. Comme toujours, les groupes sociaux n’anticipent pas les ruptures technologiques. Kodak n’a pas cru à la photo numérique. Microsoft n’a pas cru aux smartphones. Les taxis n’ont pas vu arriver Uber.
Le corps médical n’est pourtant pas à blâmer. Si Kodak, avec ses milliers d’ingénieurs et de prospectivistes, n’a pas vu arriver la photo sur smartphone et en est mort, pourquoi exigerait-on de médecins isolés qu’ils lisent dans le futur ?
L’entrée de Google et des transhumanistes dans la santé est un choc. Aucun médecin n’a jamais voulu tuer la mort, Google oui ! Nous, médecins, sommes des petits-bourgeois qui ne voient pas arriver les révolutionnaires de la Silicon Valley. Les médecins doivent d’urgence se préparer au tsunami technologique qui arrive.


Commenter 15 Commentaires
 
christel r Médecin ou Interne 13.06.2016 à 14h45

Docteur Alexandre vous avez probablement raison , mais que proposez vous ? Car là est bien le problème : nous ne sommes ni formés ni structurés ni aidés financièrement pour lutter. Quelles sont les Lire la suite

Répondre
 
ANNE B Médecin ou Interne 10.06.2016 à 07h24

j'ai vu Line Renaud dans les avis de la médecine de demain ? J 'ai des doutes sur son éclairage sur la médecine de demain !!!! Il faudrait un peu mieux sélectionner, je pense. Les femmes ne sont pas Lire la suite

Répondre
 
Réjane T Autre 10.06.2016 à 17h24

Et l'avis des patients ,alors ?

Répondre
 
PIERRE B Médecin ou Interne 10.06.2016 à 00h03

Un conseil pour nos médecins sur le futur, il faut suivre les progrès des cellule souches qui vont guérir de nombreuses maladies neurologiques et sensorielles et de la génétique qui permettra de Lire la suite

Répondre
 
PIERRE B Médecin ou Interne 09.06.2016 à 23h44

« les 45 millions d'aveugles en majorité dans les pays pauvres sont atteints surtout de cataracte non opérée faute de manque de soin , l’accès aux soins est une réalité pour la cataracte en Inde ,
m Lire la suite

Répondre
 
pierre b Médecin ou Interne 09.06.2016 à 13h00

Oui oui trés bon et entre l'artisan d'aujourd'hui et le patient de demain, va se glisser une énorme machinerie capitalistique. Elle commence aujourd'hui avec les réseaux de soins mutualistes, sécu ou Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 19

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter