Urgences : 186 services en grève, Buzyn chahutée à l'hôpital de La Rochelle

Publié le 15/07/2019

Crédit photo : AFP

Mobilisés depuis plus de quatre mois, les urgentistes en grève ne comptent pas relâcher la pression cet été. Le collectif de paramédicaux Inter-urgences, qui coordonne le mouvement, revendiquait jeudi 11 juillet 186 services en grève dans toute la France. « Un Français sur six cette année pourra donc se faire soigner en contemplant les panneaux d'informations relatifs au manque de moyens accordés à l'hôpital », estiment les grévistes.

Alors que la période estivale est synonyme de tensions dans les services d'urgences, le collectif tance la « préparation catastrophique » du ministère. Ses membres promettent de « témoigner des bricolages quotidiens, dans des services dépassant fréquemment les 35 degrés et ne disposant pas de places d'hospitalisation ».

Un comité de grève sera réuni le 27 juillet tandis qu'une assemblée générale se tiendra la première quinzaine de septembre.

Buzyn chahutée lors d'une visite à La Rochelle

Agnès Buzyn a fait les frais de cette mobilisation, vendredi 12 juillet, lors d'une visite officielle au centre hospitalier Saint-Louis de La Rochelle (Charente-Maritime). La ministre a été suivie dans les couloirs des urgences par des manifestants arborant des pancartes « Buzyn, stop au buzyness » ou « Pour être soignés, prenez la journée ! ».

Devant l'agitation, la locataire de Ségur a été exfiltrée par une sortie arrière de l'hôpital, indique l'AFP.


Source : lequotidiendumedecin.fr