Un médicament à préparation magistrale

Publié le 09/12/2019

En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a considéré que la transplantation de microbiote fécal (TMF) était un médicament, dans la mesure où le microbiote fécal est reconnu comme ayant une visée curative à l’égard des maladies humaines, conformément à l’article L 5 111-1 du Code de la santé publique.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?