Une diplomatie incohérente

Trump livre les Kurdes à Erdogan

Par
Richard Liscia -
Publié le 14/10/2019
L'armée et l'aviation turques ont envahi le nord de la Syrie avec l'assentiment du président des États-Unis. Non seulement Donald Trump trahit ainsi ses alliés contre l'avis du Département d'État et du Pentagone, mais il prend un risque incalculable pour la sécurité des pays occidentaux, y compris le sien.
Les deux complices

Les deux complices
Crédit photo : AFP

À la pire des décisions, il y a toujours une bonne raison : M. Trump est, fondamentalement, un isolationniste qui tente, mais d'une façon très malhabile, d'extraire ses troupes de tous les fronts du Proche et du Moyen-Orient. En Afghanistan, il a essayé, mais en vain, de négocier l'évacuation des forces américaines avec les Taliban. En Syrie, il ne dispose que d'une force peu nombreuse mais suffisante pour calmer les ardeurs du président turc, Recep Yassip Erdogan. Il s'est laissé convaincre par lui au cours d'une conversation téléphonique.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?