Provocations et mensonges d'un candidat

Trump fait de la résistance  Abonné

Par
Publié le 25/09/2020
Le président Donald Trump risque fort de ne pas être réélu le 3 novembre prochain, mais il dispose d'un noyau dur de l'électorat qui rend la course incertaine. Or, sans une déroute du parti républicain, la victoire de Joe Biden sera contestée et plongera les États-Unis dans la confusion.
Trump en campagne

Trump en campagne
Crédit photo : AFP

Rien ne convient mieux à ce président sortant que la confusion qu'il a créée dans l'opinion américaine par ses mensonges éhontés, par la falsification de son bilan, par ses attaques venimeuses contre les démocrates et par le portrait sinistre qu'il dresse de Joe Biden. Sa stratégie est simple, directe, à la mesure de la fraude immense qu'il a nourrie pendant quatre ans de ses déclarations à l'emporte-pièce : il promet, avec Biden au pouvoir, l'Amérique en guerre civile qu'il a lui-même créée. Il décrit un avenir sombre, tout entier, en réalité, contenu dans le présent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte