La seconde moitié du mandat

Sur le versant descendant

Par
Richard Liscia -
Publié le 04/11/2019
Emmanuel Macron aura accompli le 14 novembre la première moitié de son mandat et  la seconde sera riche en difficultés, et même en déboires. La plupart des observateurs sont pessimistes. Ils voient la République en marche aller divisée aux municipales sans trouver les moyens d'augmenter sensiblement le nombre de ses élus, ainsi qu'une forte concurrence à la présidentielle de 2020.
Macron à la Réunion il y a quelques jours

Macron à la Réunion il y a quelques jours
Crédit photo : AFP

Il semble pourtant que M. Macron lui-même ait pris la mesure de ce qui l'attend dans les 30 mois qui viennent. Ce qui explique d'ailleurs les prudences et les contradictions de son discours : sur l'immigration, sur le voile et surtout sur la réforme des retraites, il a à peu près tout dit sans que l'on sache d'abord s'il a de fermes convictions et ensuite s'il refuse de prendre des décisions qui pourraient lui être coûteuses, peut-être fatales politiquement. 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?