Asthme sévère à éosinophiles

Fasenra : un nouveau traitement ciblé

Par
Christine Fallet -
Publié le 04/03/2019
fasenra

fasenra
Crédit photo : Phanie

5 % des patients asthmatiques présentent un asthme sévère et environ 50 % d'entre eux ont une inflammation bronchique éosinophilique. « La présence d'un nombre élevé d'éosinophiles dans le sang (≥ 300/µL) est corrélée à une aggravation des symptômes de l'asthme, une fonction respiratoire impactée et des exacerbations plus fréquentes », a expliqué le Pr Patrick Berger (CHU de Bordeaux).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?