Thalidomide et endostatine

Deux pistes thérapeutiques dans la fibrose pulmonaire

Publié le 13/12/2012
1355365270395736_IMG_95319_HR.jpg

1355365270395736_IMG_95319_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

1355365271395738_IMG_95320_HR.jpg

1355365271395738_IMG_95320_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

UNE ÉQUIPE américaine (1) a évalué, en double aveugle versus placebo, l’efficacité du thalidomide à faible dose sur la toux dont souffrent 80 % des patients ayant une fibrose pulmonaire idiopathique. Les patients (15 hommes et 5 femmes dans chaque groupe) étaient tous âgés de plus de 50 ans avec un âge moyen de 67 ans. Ils ont été randomisés pour trois mois dans un groupe, puis pour trois mois dans l’autre groupe, après une période de wash-out.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?