Des composés de liquides de cigarettes électroniques potentiellement dangereux pour l'épithélium pulmonaire  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 07/02/2019
composés liquides

composés liquides
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Pour que la cigarette électronique soit considérée comme une alternative moins nocive au tabac, encore faut-il s'assurer que ses composés soient sans danger. Selon une étude récente publiée dans « Scientific Report », deux composés utilisés pour aromatiser les liquides de cigarette, le diacétyle et le 2,3-pentanedione, induiraient des modifications de l'expression génétique à même de perturber le fonctionnement des cellules ciliées de l'épithélium respiratoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte