Le déterminisme parental en question

L'autre part des tout-petits

Par
Hélia Hakimi-Prévot -
Publié le 27/05/2019
éducation

éducation
Crédit photo : Phanie

Nul doute, la prise alimentaire de l'enfant est liée aux habitudes familiales. En France, elle se compose, le plus souvent, de trois repas structurés par jour, associés ou non à la prise de collations programmées (goûter). Ce modèle français favorise la commensalité : enfants et parents se mettent autour d'une même table, pour partager un même repas. Au-delà de la prise alimentaire, les origines culturelles, sociales et éducatives des parents exercent une influence sur leurs pratiques de nourrissage.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?