Paralysie médullaire : la motivation booste la récupération précoce via les noyaux accumbens

- Mis à jour le 12/07/2019

La volonté de vouloir guérir fait-elle vraiment la différence quand il s’agit de lésions de la moelle ? Quel serait le mécanisme par lequel s’exercerait le « volontarisme » dans la récupération d’une paralysie post-lésionnelle ? Une étude japonaise publiée dans le magazine « Science » apporte la preuve de la responsabilité causale des noyaux accumbens (NA), ces neurones impliqués dans la récompense et la motivation.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?