Des troubles bipolaires volontiers atypiques.  Abonné

Publié le 05/03/2012

« Les troubles bipolaires et manies tardives sont un problème fréquemment rencontré chez les sujets âgés, population pour laquelle nous manquons d’études et de données », regrette le Dr Blandine Perrin (Lyon). À côté des maladies bipolaires classiques, qui durent sans faiblir, de 5 à 18 % des patients ayant des troubles dépressifs récurrents présentent un épisode maniaque tardif. La manie de novo après l’âge de 60 ans représente de 20 à 26 % des cas. Il faut alors se poser la question de l’organicité, une étiologie neurologique étant retrouvée dans 70 % des cas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte