Grippe A /H1N1 2009

La revanche de la réalité  Abonné

Publié le 27/01/2011
1296219840220053_IMG_52377_HR.jpg

1296219840220053_IMG_52377_HR.jpg

LE PLAN « pandémie grippale » a été élaboré dès 2005 en anticipant l’humanisation du virus A /H5N1 dont la virulence est majeure, donc pour faire face à une pandémie de gravité majeure, rappelle le Pr Marchou. « Ce scénario virtuel a voulu imposer sa loi au réel », commente-t-il. Or, très rapidement, on a constaté que le virus H1N1 était certes très contagieux, mais peu dangereux. L’expérience des pays du sud qui ont connu l’épidémie avant nous l’attestait, la grande majorité des malades n’avait que très peu de symptômes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte