Dossier

Éditorial

Sous le signe de l’innovation

Publié le 27/11/2017
Sous le signe de l’innovation

innovation
Phanie

Les Journées annuelles de la Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG) incarnent notre plus belle réussite. Cette 37e édition du congrès est, comme chaque année, le porte-parole autorisé et privilégié des adhérents de la SFGG ainsi qu’un moment de grande convivialité appréciée par notre communauté. Véritable vecteur du développement de notre discipline en forte croissance – la création du Diplôme d’études spécialisées (DES) de gériatrie, le développement des politiques de prévention et des outils numériques en santé en témoignent – il créée des synergies par le partage des résultats des travaux conduits par les participants.

Cette année, nous avons choisi de mettre l’accent sur les questions de l’innovation et du progrès appliqués à la maladie d’Alzheimer, l’oncogériatrie et la fragilité. La prévention, les questionnements cliniques du quotidien liés à la structuration sanitaire, médicosociale et de santé publique, la recherche biologique, les problématiques des sciences humaines, sociales, gérontologiques et soignantes, l’organisation sanitaire et médicosociale, dans l’intérêt de nos patients, sont également au cœur de notre programme. Autant de dialogues, prises de paroles, présentations, débats qui promettent d’être riches et qui témoignent une nouvelle fois, si besoin était, du dynamisme de nos disciplines et de notre société savante.

Deux moments forts ponctuent notre congrès :

– nous avons l’honneur d’accueillir Mme la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, qui, en guise d’ouverture du congrès, se prête à un dialogue avec les professionnels gériatres. L’occasion de faire le point sur la place du vieillissement dans les politiques publiques, de la prévention et des technologies dans le secteur médical;

– l’autre moment fort est le dévoilement des résultats de l’enquête des Pratiques et usages en gériatrie et en gérontologie (PUGG) sur la grippe que nous avons menée auprès des professionnels de santé, des Ehpad et des membres de la SFGG. Outil puissant d’une recherche action, cette enquête pose un regard scientifique inédit sur les conséquences de l’épidémie de grippe 2016-107 sur les personnes âgées. Ces données médicales sont infiniment précieuses et permettront de nourrir la recherche et les politiques à venir en matière de santé.

Le vieillissement est bien sûr notre préoccupation majeure.

Le rôle de la SFGG, à travers ce congrès est de relever les défis à venir. Ces défis nous obligent. C'est bien le sens profond que l'on doit donner à ces quelques jours passés ensemble. Nous sommes des acteurs modernes et innovants de la médecine gériatrique et nous avons la capacité de construire collectivement l'avenir, dans l'intérêt de tous, et en premier lieu de nos patients et de nos aînés.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?