Chirurgie robot assistée

Le point de vue de l'anesthésiste  Abonné

Par
Publié le 28/11/2016
LE POINT DE VUE

LE POINT DE VUE
Crédit photo : PHANIE

Le robot apporte la vision 3D et des bras articulés capables de reproduire intuitivement le mouvement des mains. Pour le chirurgien, les sutures sont bien plus faciles à réaliser qu’en laparoscopie traditionnelle. L’intervention - en tenue non stérile- se fait à travers une interface console, en position plus ergonomique : assis, les avant-bras sur une tablette.

Si le bénéfice pour le confort du chirurgien est indiscutable, celui pour le patient reste à démontrer et surtout, la charge anesthésique est alourdie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte