Rachis thoracolombaire

La fracture avec troubles neurologiques  Abonné

Publié le 10/11/2014
Figure 4. Fractures T8-T9 avec défect osseux (flèche) nécessitant une reconstruction de la...

Figure 4. Fractures T8-T9 avec défect osseux (flèche) nécessitant une reconstruction de la...
Crédit photo : DR

Figure 2. Burst fracture avec recul du mur postérieur et compression médullaire

Figure 2. Burst fracture avec recul du mur postérieur et compression médullaire
Crédit photo : DR

Figure 1. Dermatomes permettant d’évaluer le niveau d’atteinte médullaire pour la sensibilité

Figure 1. Dermatomes permettant d’évaluer le niveau d’atteinte médullaire pour la sensibilité
Crédit photo : DR

Figure 3. Fracture luxation T12-L1 traitée en urgence par laminectomie (flèches) et ostéosynthèse...

Figure 3. Fracture luxation T12-L1 traitée en urgence par laminectomie (flèches) et ostéosynthèse...
Crédit photo : DR

Les traumatismes du rachis sont fréquents et peuvent se compliquer d’une atteinte neurologique dans 15 à 30 % des cas. L’incidence des blessés médullaires en France est estimée à 19,4 par million d’habitants (1). En 2007, la Haute Autorité de santé (HAS) a rapporté une incidence de 1 200 nouveaux cas par de lésions médullaires traumatiques an, avec une prévalence d’environ 50 000.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte