Des succès tributaires d’une technique rigoureuse  Abonné

Publié le 09/11/2015

La technique a été décrite initialement par L’Episcopo en 1934, pour la prise en charge des paralysies obstétricales chez l’enfant, afin de restaurer la rotation externe active : le transfert concernait initialement le muscle grand rond, puis une association grand rond/grand dorsal. C’est Gilbert qui proposa plus tard un transfert isolé du grand dorsal dans la même indication. En 1988, Gerber eut l’idée de transposer cette intervention aux ruptures de la coiffe des rotateurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte