Congrès de l’AHA 2015

Un contrôle tensionnel plus serré réduit la mortalité  Abonné

Publié le 16/11/2015

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Selon les résultats de l’étude SPRINT présenté lundi au congrès de la société américaine de cardiologie (AHA), il est possible de réduire la mortalité cardiovasculaire des patients hypertendus en visant une cible tensionnelle de 120 mm Hg de pression systolique, au lieu des 140 mm Hg généralement préconisés chez les patients hypertendus non diabétiques, n’ayant pas de risque cardiovasculaire élevé ou très élevé ou n’ayant pas de pathologie associée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte