ESMO : des études qui confortent l’immunothérapie

Un test sanguin détecte plus de 20 types de cancers

Par Dr Véronique Nguyen
Publié le 07/10/2019
- Mis à jour le 07/10/2019

Un test sanguin se montre capable de détecter une vingtaine de cancers à un stade précoce, tout en identifiant son origine et en minimisant les faux positifs. Cette étude fait partie des temps forts du congrès de l’European Society of Medical Oncology (ESMO) comme celles sur les combinaisons d’immunothérapie dans le traitement du mélanome et du cancer du poumon.

Une prédiction des tissus d’origine des cancers

Une prédiction des tissus d’origine des cancers
Crédit photo : Phanie

« Nos précédents travaux ont indiqué que des tests basés sur la méthylation dépassent les approches traditionnelles de séquençage de l’ADN pour détecter de nombreux types de cancer dans les échantillons sanguins. Les résultats de la nouvelle étude montrent que de tels tests offrent une voie possible pour dépister les cancers à titre individuel », explique le Dr Geoffrey Oxnard, oncologue thoracique au prestigieux Dana-Farber Cancer Institute et premier signataire de l’étude.

Origine tissulaire du cancer 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?