Réduire la consommation de leucine en cas de cancer du sein hormonodépendant

Première démonstration du lien de l'acide aminé avec la résistance au tamoxifène  Abonné

Par
Dr Véronique Nguyen -
Publié le 02/05/2019
cancer sein

cancer sein
Crédit photo : Phanie

Une femme sur huit développe un cancer du sein. Trois quarts de ces cancers expriment le récepteur aux œstrogènes (RE+) et nécessitent cette hormone pour leur croissance. Ces cancers RE+ sont souvent traités par le tamoxifène (hormonothérapie) qui inhibe compétitivement le signal œstrogène sur la tumeur, procurant un bénéfice aussi bien au stade précoce qu'au stade avancé.

Toutefois, le développement d'une résistance au tamoxifène et la progression métastatique sont des causes majeures de décès chez les patientes ayant un cancer du sein RE+.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte