L’HISTOIRE DU JOUR

L’effet Mozart  Abonné

Publié le 03/11/2011

L’écoute de la musique de Mozart améliore l’efficacité des médecins qui font des coloscopies, et plus précisément le taux de détection de polypes adénomateux, si important pour la prévention et le dépistage du cancer colo-rectal. C’est ce que montrent deux chercheurs de l’université du Texas (Health Science Center, à Houston), les Drs Catherine Noelle O’Shea et David Wolf, qui ont présenté leurs résultats le 31 octobre à la réunion scientifique annuelle de l’American College of Gastroenterology.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte