Diabète de type 2 - L’empagliflozine diminue le risque d’insuffisance cardiaque

Diabète de type 2 L’empagliflozine diminue le risque d’insuffisance cardiaque

03.12.2015

L’étude EMPA REG Outcomes (*) est la première et seule étude qui fait la preuve d’un effet favorable d’un traitement hypoglycémiant sur le pronostic de patients diabétiques de type 2. Cette étude, qui évaluait contre placebo la sécurité cardiovasculaire d’une nouvelle molécule, l’empagliflozine, un inhibiteur du SGLT-2, montre que cette molécule réduit la mortalité totale et la mortalité cardiovasculaire de patients avec un diabète de type 2, en prévention cardiovasculaire secondaire. Ce bénéfice passe essentiellement par une diminution du risque d’insuffisance cardiaque.

  • Un bénéfice démontré en préventio cardiovasculaire secondaire

Jusqu’à présent, aucun essai thérapeutique contrôlé correctement conduit dans le diabète de type 2 n’a démontré qu’un hypoglycémiant quelconque apporte un bénéfice dans la prise en charge de cette maladie. Certaines études ont même montré que plusieurs molécules peuvent aggraver le pronostic cardiovasculaire des diabétiques de type 2, comme le muraglitazar et la rosiglitazone par exemple. De ce fait, des études évaluant la sécurité cardiovasculaire des hypoglycémiants ont été demandées...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add
evenement
Focus

Des blouses blanches entre doléances et revendications

Ils sont plus de 200 praticiens à avoir alimenté la consultation lancée fin janvier par « Le Quotidien ». Il ressort de celle-ci un profond sentiment d’inquiétude et souvent une incompréhension face aux réformes de ces dernières années. Avec une ligne de force : la profession veut avoir davantage voix au chapitre. Et les médecins sont prêts à prendre l’initiative. La preuve ? Ils font des... 2

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

La CARMF torpillée par le système universel ?Retraites des médecins libéraux : les risques de la réforme Macron

Abonné
carmf

Extinction de la CARMF, menace sur la solidarité professionnelle, étatisation de la gouvernance, incertitude sur les réserves… Un rapport... Commenter

Incitation à l'installation : au congrès de l'ISNAR-IMG, les internes de médecine générale dépités par le CESP

cesp

Retard de paiement, manque d'accompagnement des tutelles sanitaires, problème de zonage… Le contrat d'engagement de service public (CESP)... Commenter

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 6

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter