Bientôt, une nouvelle enquête… - Génériques : vos attentes nous intéressent

Bientôt, une nouvelle enquête…Génériques : vos attentes nous intéressent

17.09.2015

Dans quelques jours, une nouvelle enquête vous sera proposée par le Quotidien du Médecin. Vous aurez la possibilité de vous exprimer, d’une part, sur le niveau d’information dont vous avez besoin sur les génériques, d’autre part sur l’information qui pourrait être communiquée aux patients. Votre participation constituera une étape importante dans le cadre de la grande enquête sur les génériques que nous avons entreprise avec le soutien institutionnel de Biogaran.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les DCI en général et les médicaments génériques en particulier auront été sous les feux de l’actualité au premier semestre 2015. Ce fut d’abord le 1er janvier l’entrée en vigueur de l’obligation de prescription en DCI. Ce fut ensuite, au printemps, l’arrivée du « Plan national d’action de promotion des médicaments génériques?»* du ministère de la Santé. Dans ce contexte, il est une question récurrente essentielle…

Et les prescripteurs dans tout ça ?

Septembre 2014 : le Quotidien du Médecin lançait avec le soutien institutionnel de Biogaran et sous l’égide d’un comité d’experts, un ambitieux projet : remettre les médecins au cœur du débat sur les génériques. Il fallait d’abord permettre aux médecins généralistes d’exprimer clairement leur position vis-à-vis des médicaments génériques. Ce fut l’objet de la première enquête, qui, à l’analyse de 2755 réponses, a permis d’identifier clairement trois populations de médecins : les « pro » génériques, les « anti » génériques et les « neutres » (tous les résultats sont disponibles sur lequotidiendumedecin.fr).

Creuser pour construire

Il fallait, comme prévu, aller plus loin. Creuser les doutes, creuser les oppositions, creuser les souhaits. Entre autres sujets, la formation en pharmacologie (avec notamment la notion de bioéquivalence), parent pauvre des études médicales, l’opposition des patients, le droit de substitution... Ce fut l’objet d’une deuxième enquête, qualitative cette fois, c’est-à-dire conduite auprès d’un groupe réduit de médecins réunis le temps d’une soirée de travail (enquête disponible sur lequotidiendumedecin.fr). Puis après cette 2e enquête, creuser encore mais cette fois-ci pour ouvrir des pistes. Voilà qui est fait : une 3e enquête, là encore qualitative, a clairement permis de tracer des axes dans deux directions essentielles : 1) L’information scientifique et les niveaux de preuves que tout médecin est en droit d’attendre sur les génériques ; 2) l’information des patients.

On le voit : nous sommes passés du domaine de l’opinion sur les génériques à celui de la science médicale, rassembleur par excellence.

Bientôt la 4e enquête

Dans quelques jours, vous serez invités par le Quotidien du Médecin à répondre à une nouvelle enquête sur ces deux axes. Vos réponses permettront de bâtir un dispositif d’information et de formation scientifique pour répondre à vos attentes.

Chacun le sait : il n’y aura aucun retour en arrière. Ni sur la prescription en DCI, ni sur la volonté des pouvoirs publics de promouvoir les génériques, ni sur le droit de substitution. Car l’impératif économique est là. Certes…. Mais pour un médecin, fut-il sensible à l’argument économique, une prescription est avant tout basée sur des critères scientifiques. Et l’enquête 3 confirme que c’est avant tout des arguments scientifiques dont le prescripteur a besoin. C’est scientifiquement que le médecin sera acteur dans l’univers des génériques. Voilà donc une première bonne raison de participer à notre enquête : faire votre choix scientifique. Deuxième bonne raison : votre avis sur l’information à donner aux patients (quelle information ? qui doit la donner ? comment ?) est essentiel.

* Plan national d’action de promotion des médicaments génériques : http://www.social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Plan_national_medicaments_generi...
Dr Emmanuel de Viel
Source : Le Quotidien du Médecin n°9433

A la une

add
ABATTAGE

6 patients à l'heure ? 100 généralistes pétitionnent contre « l'abattage »

La polémique sur les contreparties au financement des assistants médicaux (en nombre de patients ou de consultations supplémentaires) rebondit. Après que les syndicats de médecins libéraux ont dénoncé le modèle « productiviste »... 4

Chez le nourrisson, l'anesthésie générale ne provoque pas de surrisque de trouble neurologique

anesthesie nourrisson

L'exposition à une anesthésie générale de courte durée chez des tout-petits ne semble pas associée à un risque accru de troubles... Commenter

Effic'Asthme, l'appli pour apprendre aux parents à gérer les crises d'asthme de l'enfant

Efficasthme02

Respiration sifflante, soulèvement alterné du thorax et de l'abdomen… pas de doute : ce jeune enfant virtuel de 2 ans est en train de faire... Commenter

La CARMF torpillée par le système universel ?Retraites des médecins libéraux : les risques de la réforme Macron

Abonné
carmf

Extinction de la CARMF, menace sur la solidarité professionnelle, étatisation de la gouvernance, incertitude sur les réserves… Un rapport... 2

Incitation à l'installation : au congrès de l'ISNAR-IMG, les internes de médecine générale dépités par le CESP

cesp

Retard de paiement, manque d'accompagnement des tutelles sanitaires, problème de zonage… Le contrat d'engagement de service public (CESP)... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter