Céphalées chroniques quotidiennes - Les apports de la nouvelle classification

Céphalées chroniques quotidiennes Les apports de la nouvelle classification

15.12.2014
La dernière classification internationale de la migraine (ICDH-III bêta 2 013) apporte quelques modifications par rapport aux versions précédentes, notamment sur les céphalées chroniques quotidiennes. Elle est surtout utile en clinique pour les cas incertains.

Les céphalées chroniques quotidiennes (CCQ) primaires sont représentées par la migraine chronique, les céphalées de tension chronique, l’hemicrania continua et la CCQ de novo. Le diagnostic de ces entités repose sur les critères diagnostiques de la version bêta de la troisième édition de la classification internationale des céphalées qu’a publiée l’IHS en juillet 2 013 (ICHD-III bêta)*.

La migraine chronique se définit par :

A.Céphalée (de type céphalée de tension et/ou migraine) présente au moins 15 jours par mois depuis au moins 3 mois et remplissant les critères B et C.

B.Céphalée survenant chez un patient ayant présenté au préalable au moins 5 crises migraineuses sans aura et/ou 2 crises migraineuses avec aura.

C.Céphalée présente au moins 8 jours par mois et répondant aux critères C et D de la migraine sans aura et/ou aux critères B et C de la migraine avec aura.

D.Céphalée non attribuable à une autre cause.

Les critères C de la migraine avec aura sont les suivants : unilatérale, pulsatile, modérée ou sévère, aggravée par les activités physiques de routine telle que la montée ou la descente d’escaliers.

Les critères D sont : nausées et/ou vomissements, photophobie et phonophobie.

Les critères B et C de la migraine avec aura sont :

B. au moins une des expressions cliniques de l’aura (totalement réversibles) suivantes : visuelle, sensorielle, phasique et/ou dysarthrique, motrice, tronc cérébral, rétinienne.

C. au moins deux des quatre caractéristiques suivantes :

• au moins une des expressions cliniques apparaissant progressivement en au moins 5 minutes et/ou au moins deux des expressions cliniques se succédant ;

• chaque expression clinique durant de 5 à 60 minutes ;

• au moins une des expressions unilatérale ;

• céphalée survenant pendant l’aura ou la suivant dans les 60 minutes.

La céphalée par abus médicamenteux se définit par :

A. Céphalée présente au moins 15 jours par mois chez un patient ayant une céphalée préexistante.

B. Abus régulier depuis plus de 3 mois d’un ou de plusieurs médicaments pouvant être utilisé(s) comme traitement des céphalées

C. non attribuable à une autre cause.

Nécessité d’un sevrage : abus médicamenteux si non-persistance des CCQ après 2 mois de sevrage.

D’après la communication du Dr Virginie Dousset (CHU Bordeaux)

*ICDH-III bêta : Cephalgia 2013;33 (9) 629-808

Christine Fallet
Source : Le Quotidien du Médecin n°9374
Commenter 5 Commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 12

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 9

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter