Rapidité ou précipitation

Rapidité ou précipitation

14.05.2012
Les journées de neurologie de langue française, qui se sont tenues du 3 au 6 avril derniers à Nice, ont abordé comme d’habitude toutes les sur-spécialités de ce vaste domaine qu’est la neurologie. Des principes simples ont aussi été rappelés dans plusieurs études de stratégie, notamment autour du mal convulsif : les conséquences des diagnostics d’épilepsie par excès sont souvent plus importantes que celles d’un retard au diagnostic. Il ne faut donc pas se précipiter sur l’EEG. A l’inverse, lors de l’admission en urgence d’un patient en état de mal convulsif, une injection intramusculaire, plus rapide à réaliser, est aussi efficace qu’une IV, malgré une pharmacocinétique défavorable. › Un dossier réalisé par le Dr Isabelle Hoppenot
  • 1336957911347592_IMG_83445_HR.jpg

Pour le traitement de première intention de l’état de mal convulsif, le midazolam administré par voie intramusculaire serait aussi efficace que le lorazépam par voie intraveineuse. C’est ce que démontre une étude américaine qui a évalué le temps s’écoulant entre l’ouverture de la trousse de secours et la cessation des convulsions chez plus de 2 145 patients pris en charge en urgence par des personnels param...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dr Patrick Gasser (UMESPE) : « La revalorisation d'un ou deux euros, c'est obsolète »

Abonné
Gasser

La branche spécialiste de la CSMF (UMESPE) organise samedi les premiers États généraux de la médecine spécialisée à Paris. Centres... 1

La prévalence du tabagisme en forte baisse chez les médecins généralistes

tabac

« Contrairement à ce qui est observé en population générale, la prévalence du tabagisme est en forte baisse parmi les médecins généralistes,... 3

Greffe totale de peau : le Pr Mimoun revient sur l'exploit de Saint-Louis

greffe peau

C'est la première fois qu'une telle surface de peau, la quasi-totalité du corps, est remplacée par une greffe à partir d'un jumeau... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter