Cancer du col de l'utérus et papillomavirus - Un test de dépistage des groupes à risque

Cancer du col de l'utérus et papillomavirusUn test de dépistage des groupes à risque

04.06.2008
La relation entre présence de papillomavirus et cancer du col est aujourd'hui démontrée. Les résultats du suivi à long terme de patientes démontrent l'intérêt de l'association du test HPV en complément du frottis cervico-utérin dans la prévention primaire du cancer du col utérin.
  • 1276173745F_Img328831.jpg

LE FROTTIS cervico-utérin est recommandé chez les femmes de 25 à 65 ans ayant une vie sexuelle. Pratiqué tous les trois ans après deux frottis annuels normaux, il a permis en vingt ans, depuis 1980, de réduire l'incidence de la mortalité du cancer du col de l'utérus de 30 à 48 %. Mais sa sensibilité est très incomplète, entre 50 et 60 %, alors que la valeur prédictive positive d'un test HPV...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add

Agnès Buzyn aux médecins : « Vous pouvez compter sur moi pour vous accompagner »

chat buzyn

La ministre de la Santé était dans les locaux du « Quotidien », mercredi 17 octobre, pour participer à un live chat. Pendant près d’une... Commenter

Activité physique sur ordonnance : la HAS publie un guide pour accompagner les médecins

sport sur ordonnance

Depuis 2016, les médecins peuvent prescrire de l'activité physique comme n'importe quelle autre thérapie. Toutefois, des freins persistent... Commenter

Chirurgie orthopédique : l'aspirine non inférieure aux anticoagulants en prévention des évènements thromboemboliques

Un traitement par aspirine serait non inférieur à une anticoagulation en termes de prévention de la survenue des évènements... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter