Un interrupteur dans la peau - Une piste pour lutter contre le carcinome spinocellulaire

Un interrupteur dans la peauUne piste pour lutter contre le carcinome spinocellulaire

04.03.2008
Lorsque les cellules souches de la couche basale de la peau montent vers les couches superficielles, elles perdent leur potentiel prolifératif et s'engagent dans un processus de différenciation. Des chercheurs ont découvert l'interrupteur moléculaire dans la peau responsable de la répression du potentiel prolifératif, et favorisant de ce fait la différenciation cellulaire : un micro-ARN, nommé miR-203. En inhibant l'expression de p63, il impose l'arrêt de la division cellulaire et fait en sorte que les cellules souches de la couche basale deviennent des cellules différenciées dans les couches suprabasales. Cette découverte pourrait avoir des répercussions pour le carcinome spinocellulaire, un cancer de la peau et des muqueuses (bouche, lèvre, organes génitaux…).
  • 1276175280F_Img312462.jpg

À LA SURFACE du corps, l'épiderme se renouvelle continuellement et forme une barrière qui prévient la perte des fluides corporels et le protège contre l'invasion des micro-organismes et toxines.

La régénération continuelle de l'épithélium stratifié repose sur la capacité d'autorenouvellement des cellules souches localisées dans la couche basale, à la face la plus...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Candidat à sa succession à la CSMF, le Dr Jean-Paul Ortiz fait un pas vers la convention

ortiz csmf

Le Dr Jean-Paul Ortiz annonce au « Quotidien » qu'il brigue un second mandat à la tête de la CSMF. Le néphrologue de Cabestany... Commenter

Alzheimer serait davantage causée par un dysfonctionnement que par une perte synaptique

alzheimer

Une étude franco-canadienne publiée dans « Scientific Reports » vient de présenter des résultats contre-intuitifs concernant la maladie... Commenter

Affections psychiques en hausse, les médecins traitants incités à mieux déclarer

affections psy

En épluchant les certificats médicaux de 626 000 accidents de travail en 2016, la branche accidents du travail/maladies professionnelles... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter